Pourquoi l’Union des Syndicats de Monaco a quitté la CES #vidéo

C’est une décision qui ne passe pas inaperçue dans le monde du syndicalisme : l’Union des Syndicats de a décidé de quitter la Confédération Européenne des Syndicats. Une décision qui pourrait faire tache d’huile auprès de la principale confédération syndicale de France, la CGT dont plusieurs syndicats et fédérations ont déjà pris la décision de s’affilier directement à la . Et non des moindres comme la CGT FNIC des industries chimiques ou la fédération du commerce, l’Union Départementale du Val de Marne

Pourquoi l’ a décidé de quitter la Confédération Européenne des Syndicats

Quitter la et se rapprocher de la FSM pour plus d’internationalisme et de solidarité entre les travailleurs

En sortant de la CES, l’Union des Syndicats de Monaco fait non seulement le choix de la défense des travailleurs en principauté, mais également de la solidarité internationale. En effet, l’USM a pris un statut d’observateur au sein de la Fédération Syndicale Mondiale lors de son congrès de 2018. Un choix qui permet aux syndicalistes de Monaco de bénéficier de relations internationales.  Témoin de ces liens, la rencontre qui a eu lieu au mois de novembre entre une délégation de l’USM emmenée par  Christophe Glasser, Secrétaire Général de l’Union des Syndicats de Monaco et Olivier Cardot, Secrétaire Général Adjoint, avec des syndicalistes de la FSM à Athènes à l’invitation de Goerge Mavrikos, Secrétaire Général de la FSM.

L’Union des Syndicats de Monaco, une fédération syndicale importante

La principauté de Monaco, ce n’est pas que la cartes postales des yachts, des palaces et du casino. C’est un PIB de 5,6 milliards d’Euro créé par 55 000 salariés (près du double du nombre d’habitants) dont près 50 000 dans le secteur privé.  L’Union des Syndicats de Monaco est la fédération syndicale unique des syndicats de ces dizaines de milliers de travailleurs. Constituée à la libération, le 6 octobre 1944, elle est héritière de la tradition du syndicalisme français et plus particulièrement celui de la Confédération Générale du Travail, elle a joué un rôle déterminant dans les conquêtes sociales qui ont contribué à changer la vie des salariés depuis l’après guerre.

JBC pour www.initiative-communiste.fr