Message du PC Portuguais à l’occasion du rassemblement du 9 nov. à Paris contre l’anticommunisme.

Ce 9 novembre 2019, à Paris, à l’initiative du PRCF, et avec la partiticipation de différentes organisations non communistes et communistes, un rassemblement était organisé pour dénoncer le vote par le parlement européen d’une résolution négationiste et violemment anticommuniste. A cette occasion, le parti communiste portugais a fait parvenir le message suivant au PRCF

Chers camarades,
Nous remercions le Pôle de Renaissance Communiste en France pour l’invitation à participer à cette initiative de dénonciation et de condamnation de la campagne anticommuniste promue dans l’Union européenne, et en particulier de l’inacceptable résolution anticommuniste et de falsification de l’histoire adoptée par la majorité du Parlement européen, avec 66 voix contre, dont celles des deux députés du PCP au Parlement européen.

Comme le démontre l’Histoire, sous l’anticommunisme se cachent les desseins et les conceptions les plus réactionnaires et antidémocratiques.

La tentative infâme d’assimiler fascisme et communisme
– non seulement minimise et justifie les crimes odieux du nazisme-fascisme;
– non seulement cherche à faire oublier que le fascisme et le nazisme sont des formes d’organisation de l’État que le capitalisme a utilisé (et qu’il utilisera à chaque fois qu’il en aura besoin et qu’il le pourra) pour assurer la domination des monopoles;
– non seulement justifie l’oppresseur et condamne ceux qui lui résistent;

mais elle cache

– le rôle décisif de l’URSS et des communistes dans la défaite de la barbarie nazi-fasciste — comme ce fut le cas en France —, pour laquelle des millions de communistes ont donné leur vie;
– les énormes réalisations et conquêtes remportées par l’URSS et l’ensemble des pays socialistes d’;
– la contribution décisive des communistes à la réalisation du progrès social et de l’émancipation sociale et nationale dans la seconde moitié du XXe siècle — dont fait partie la liquidation du fascisme au avec la Révolution d’Avril 1974.

Nous exprimons notre solidarité aux communistes et autres antifascistes et démocrates qui sont frappés par la persécution, comme c’est le cas, avec la complicité de l’Union européenne et de l’OTAN, dans plusieurs pays d’Europe — dont la Pologne —, où, parallèlement à la réhabilitation et à l’éloge du fascisme et à la glorification des collaborateurs du nazi-fascisme, on assiste à la destruction de monuments de la résistance antifasciste, y compris de l’Armée rouge, à l’incitation à la xénophobie et au racisme et à la promotion de forces fascistes et d’extrême droite.

Avec la certitude inébranlable que l’idéal et le projet communistes sont justes, le PCP poursuivra fermement sa lutte, avec la conviction profonde que l’avenir n’appartient pas aux oppresseurs et aux exploiteurs, mais à ceux qui luttent pour la libération des travailleurs et des peuples de toutes les formes d’oppression et d’exploitation; n’appartient pas à ceux qui ont décrété la fin de l’histoire, mais à ceux qui résistent et se battent, faisant avancer l’histoire; n’appartient pas au capitalisme, mais au socialisme et au communisme.

Secção Internacional PCP – 9 novembre 2019