Non à la répression euro-franquiste … Liberté pour les élus catalans ! – communiqué du PRCF

 26 mars 2018

Non à la répression euro-franquiste ! Liberté pour les élus catalans !

Déjà proscrits par l’Etat monarchique espagnol, les dirigeants catalans sont maintenant incarcérés par la République de Berlin soutenue par l’Union européenne.
Une chose est, comme c’est le cas du Prcf, de condamner l’euro-séparatisme bourgeois de Puigdemont, qui prend le risque de disloquer l’ et d’en diviser la classe ouvrière pour favoriser la bourgeoisie catalane et s’inscrire dans le projet délétère d’un Empire européen des régions; une autre est d’accepter la honteuse répression de type néo-franquiste que déploie la monarchie espagnole relayée par une UE de plus en plus policière et fascisante.
Les marxistes que nous sommes n’appellent pas au divorce de la et de l’Espagne, mais leur union dans une République confédérale et socialiste d’Espagne doit résulter d’un libre débat et non de la matraque de la Guardia civil et des Schupo allemands.
Par ailleurs la gauche républicaine catalane peut désormais constater que l’avenir n’est pas à une Euro-République bourgeoise, fût – elle teintée de rose: le devenir patriotique et socialiste de la Catalogne passe par le combat contre l’UE supranationale du capital, contre la monarchie néo-franquiste, dans le cadre d’une lutte républicaine et socialiste permettant le développement de toutes les nationalités sous l’égide de la classe ouvrière, comme le propose le Parti communiste des peuples d’Espagne.

BTV Informations : 

Mobilitzacions multitudinàries després de la detenció de Puigdemont, minut a minut