Le KKE dénonce le social-impérialisme du PCF !

PCF pierre laurent hollande droite européenneA l’heure où le - se tâte pour mettre sur orbite une candidature EURO-«  » de « rassemblement de toute la gauche » – dixit André Chassaigne – et présente cela comme un acte identitaire fort intéressant tous les communistes, il est utile de lire ce commentaire du PC de Grèce () sur l’activité pseudo-communiste du de M. , le président du Parti de la Gauche Européenne, par ailleurs grand admirateur de Tsipras.

Que ceux qui jugent le PRCF « trop dur » avec le PCF muté, ou qui, à défaut de pratiquer l’unité d’action des militants franchement communistes, vendent encore la chimère d’une « remise du PCF sur les rails de la lutte des classes », méditent ce commentaire du journal communiste grec Rizospastis…

Commentaire de Rizospastis (quotidien du PC de Grèce) : La spirale descendante de l’opportunisme européen est sans fin.

Il est bien connu que le capital européen et son union, l’UE, ont depuis plusieurs années son «chantre de gauche». Différents partis jouent ce rôle, qui se déclarent «progressistes» et «de gauche», ainsi que quelques partis qui maintient le titre de «communiste», mais qui se sont assimilés depuis de décennies au courant opportuniste et social-démocrate de soi-disant « eurocommunisme ». Ces derniers, comme par exemple le français, n’ont rien à voir avec le marxisme-léninisme et l’internationalisme prolétarien depuis des années, ils ont même renoncé aux symboles historiques du mouvement communiste et au nom de la «gauche» ils sont devenus la «queue» de la social-démocratie et une « blanchisserie » pour le système capitaliste et les unions impérialistes de l’UE et de l’OTAN. Cependant, ils gardent le nom de «communiste», et ainsi au-delà de leur activité trompeuse dans leur pays, ils participent à des réunions internationales des PC, où ils cherchent à jouer un rôle similaire. Et à en juger  par les manifestations du festival récent du journal « L’Humanité » du PC français, la spirale descendante est sans fin.

Pierre-Laurent_1er_mai_2014 pins UEComment pouvons-nous autrement se référer au fait de l’invitation à ce festival de G. Katrougalos, ministre du Travail du gouvernement SYRIZA-ANEL, et au discours qu’il y a fait? En d’autres termes, l’homme qui a massacré, par le troisième mémorandum du gouvernement SYRIZA-ANEL avec les organisations impérialistes, les droits du travail, les salaires et les pensions, et vise maintenant à limiter le droit de grève aussi, a été invité à parler de « politiques néolibérales » au festival de ce parti «communiste». C’est l’homme qui a été dépeint par les travailleurs et les retraités à la récente mobilisation du PAME comme un… « homme aux mains-ciseaux » moderne.

C’est cet homme que ces « communistes » français, qui n’ont plus de communiste que le nom, ont invité.

Bien sûr, ce n’est pas par hasard, considérant que, pour la discussion qui a eu lieu juste à côté, ils avaient invité Dominique Trinquard, un chef de missions militaires de l’OTAN et de l’ONU, à parler de développements internationaux et de notre «maison commune européenne». Oui, vous avez bien lu, de l’OTAN, de cette organisation impérialiste qui a massacré et continue à massacrer les peuples. Cela semble absurde pour les communistes en Grèce, ainsi que les communistes dans de nombreux pays du monde. Mais ce n’est pas le cas pour un parti qui a fortement soutenu la récente intervention impérialiste de l’OTAN en Libye et de l’UE en République centrafricaine.

Les paroles de Lénine restent d’actualité aujourd’hui, qui disait que la lutte contre l’impérialisme est inséparable de la lutte contre l’opportunisme.

Publié le 24/09/2016
source : http://www.solidnet.org/greece-communist-party-of-greece/cp-of-greece-comment-of-rizospastis-the-downward-spiral-of-european-opportunism-has-no-end-en-ru-es-fr-ar-sq#Fr

2 Commentaires de lecteur “Le KKE dénonce le social-impérialisme du PCF !

  1. LUCI ANTOINE
    3 octobre 2016 at 18:45

    A en juger, le comportement des cadres du Parti Communiste Français, sert d’appui aux politiques d’austérité et légitime un pouvoir qui broie les travailleurs, car soumis au dictat de la Banque Centrale Européenne, il ne fait qu’approuver la Régression sociale, le nivellement par le bas, et se montre complice de ceux qui avalisent une société déchirée par la course au profit. Alors, dans ce contexte, je fais un vœu: de tout cœur, je souhaite que le parti communiste français disparaisse et qu’enfin, les Franchement Communistes, reprennent le flambeau et le drapeau de la faucille et du marteau.
    Fraternellement,
    Antoine LUCI

  2. DD
    6 octobre 2016 at 00:58

    Dans la même veine, le communiqué commun d’EELV, du NPA et… du PCF du 04/10/2016 au sujet d’ALEP, est un morceau d’anthologie que n’auraient renié ni les merdias officiels ni les responsables de l’OTAN.