[Fête d’Avante] Le PC portugais : un parti respectable et donc respecté

La fête de l’Avante, organisée tous les ans par le Parti communiste portugais, est toujours un moment décisif pour le communisme au niveau européen et même mondial. Les photos que nous y avons prises cette année parlent d’elles-mêmes quant à l’ampleur de la participation populaire.

Fête 2021 d’Avante le journal du PCP

Cette année, le Parti communiste portugais fêtait son centième anniversaire. « 100 ans de au service du peuple et de la patrie pour la démocratie et le socialisme. »

A l’exposition organisée à cette occasion, nous avons pu photographier les pancartes montrant clairement quelle est l’orientation de ce parti, ce qui compte le plus pour eux, ce qu’ils souhaitent mettre le plus en avant. Il n’est pas étonnant de voir pourquoi le PCP jouit d’un tel respect auprès de la population : le PCP est un parti communiste respectable car c’est un parti communiste qui se respecte.

Identité Communiste

« L’expérience historique du PCP, avec la configuration de son identité communiste propre, de même que son expérience du mouvement communiste et révolutionnaire international, montrent comme caractéristiques importantes d’un parti communiste : sa nature de classe, le marxisme-léninisme comme base théorique ; le projet d’une société socialiste et communiste ; une profonde démocratie interne ; une unique orientation générale et une unique direction centrale basées sur le développement créateur du centralisme démocratique ; une intervention permanente orientée vers la classe ouvrière et vers les masses ; le patriotisme et l’internationalisme. Ce sont là les caractéristiques fondamentales du PCP, qui le différencient des autres partis et le définissent comme communiste. »

A propos de l’adhésion funeste du Portugal à la CEE

« Avec l’intégration du Portugal à la Communauté économique en janvier 1986, de nouveaux problèmes se sont posés au pays : les multinationales ont renforcé leur domination sur l’économie nationale, le processus de désindustrialisation ’est intensifié, la production agricole a chuté brusquement et le secteur de la pêche a presque disparu. La nature de classe vindicative du projet supranational de la CEE/Union européenne, au service des grands groupes économiques et des grandes puissances, continue à rencontrer au PCP une opposition ferme car celui-ci considère la souveraineté nationale comme une question naturelle et centrale pour le pays. »

« Dans la CEE/ Union européenne, avec de graves conséquences pour notre pays et contre la volonté manifeste des peuples, le traité de Maastricht a signifié un nouvel assaut dans l’approfondissement de la domination impérialiste des multinationales avec l’imposition de l’Union économique et monétaire, dont les conséquences ’aggraveront quelque temps après la mise en place de l’euro ; la logique de l’UE comme bloc politico-militaire s’est institutionnalisée. D’importantes parts de la souveraineté nationale ont été transférées aux institutions de l’Union européenne. Le PCP a alerté et mis en garde à propos des graves conséquences qu’une monnaie unique amènerait pour un pays périphérique et de plus en plus dépendant, du point de vue économique, dans le contexte européen. Une fois de plus, la vie a donné raison au PCP : depuis l’introduction de l’euro en 2000, le Portugal a traversé deux décennies de stagnation et de régression économique et sociale. »

Notre camarade Aymeric Monville, présent pour la troisième fois consécutive à cet important rendez-vous du communisme international, a été chaleureusement accueilli lors d’une rencontre bilatérale très enrichissante, par le camarade Carlos Gonçalves, responsable de la commission de contrôle.

Le PRCF est fier de pouvoir compter en Europe sur des camarades aussi valeureux, rempart du peuple portugais dans sa menée pendant 48 ans contre le fascisme et aujourd’hui contre l’euro-otano-désagrégation de nos pays.