26/11/2021 – Par Floréal, PRCF  – Victimes expiatoires des rapports de forces entre capitalistes britanniques et français, lâchés par l’Union Européenne qui n’a que faire des artisans et des salariés français, défendus en apparence par le gouvernement français qui fait la grosse voix (les élections approchent…) mais propose aux pêcheurs de les indemniser… s’ils cassent leurs bateaux, les pêcheurs français des côtes de la Manche bloquent les ports.
Le comité national des pêches français a procédé vendredi 26 novembre à des blocages temporaires et symboliques des accès à trois ports et au tunnel sous la Manche pour les marchandises. « Notre action coordonnée est destinée à montrer que nous avons une capacité à bloquer les ports, bloquer le tunnel sous la Manche et donc de paralyser l’économie britannique », a déclaré le directeur général du Comité national des pêches maritimes et des élevages marins.

blocage du port de Saint Malo – photo association pleine mer – twitter

Bien entendu, nos médias euro-formatés stigmatisent ces maudits Anglais qui ont choisi de retrouver leur souveraineté en claquant la porte de l’UE supranationale: comme si l’exaspération LEGITIME des peuples (y compris du nôtre qui a voté non à la constitution supranationale en mai 2005…) n’était pas le produit direct de décennies d’euro-destruction des acquis sociaux et démocratiques! Ce qui ne valide pas n’importe quel type de sortie de l’UE (le Brexit de B. Johnson se fait sur des bases de droite grossièrement nationalistes et pro-US) et, comme nous n’avons cessé de le rappeler, il faut à la France un Frexit progressiste, anticapitaliste et anti-impérialiste substituant à la « concurrence libre et non faussée » de la sauvage Union européenne une coopération planifiée et gagnant-gagnant entre les peuples redevenus souverains.

Il est en tout cas lamentable de voir combien les « alliés » atlantiques français et anglais sont incapables de régler un problème mineur du point de vue, non pas de la vie des artisans et ouvriers pêcheurs et de l’avenir du « produire en France », mais des sommes minimes en jeu au regard des énormes flux commerciaux existant entre la Grande-Bretagne d’une part, la France et l’UE d’autre part. Mais comment demander aux capitalistes de pratiquer une coopération mutuellement profitables entre les peuples? Ces gens ne connaissent que la guerre commerciale et les rapports de forces brutaux…  
Et comment attendre de l’UE, dont la « construction » n’a cessé de détruire notre pays, son industrie, son agriculture, ses services publics, ses pensions de retraite (« décotes »), etc. qu’elle montre une quelconque solidarité avec la France, sa province la plus euro-béate, alors que l’UE, « partenaire stratégique de l’OTAN », est pieds et poings liés au suzerain américain: la Grande-Bretagne est le principal porte-avion nucléaire européen de Washington! 
Déjà on avait vu l’UE laisser Paris s’isoler et se ridiculiser aux yeux du monde entier quand le contrat franco-australien des « sous-marins » (déjà signé!) avait été torpillé, dans le dos des négociateurs français, par le trio anglo-saxon Washington/Londres/Melbourne. 

 

Bref, l’ « alliance atlantique » est une fumisterie belliqueuse tout à l’avantage de Washington, l’UE sert en priorité les intérêts impérialistes allemands, comme le constatent d’ailleurs nos camarades d’outre-Rhin, et le gouvernement « français » ne sert qu’à défendre l’oligarchie: pour les ouvriers des industries délocalisables, pour les agents publics précarisés, pour les artisans ubérisés, pour les agriculteurs et les pêcheurs abandonnés, il vaut mieux compter sur tout autre chose: sur l’internationalisme des travailleurs combattant ensemble le capital, sur la rupture de la France avec l’ensemble des institutions du capitalisme européen et mondial, UE, OMC, FMI, etc., sur la construction d’une coopération internationale émancipée de la « concurrence libre et non faussée » gravée dans les traités supranationaux car elle n’engendre entre les peuples, y compris entre les « alliés » anglo-français, et que le retour périodique de la mentalité de guerre. 
Quant aux migrants qui se noient en mer, Paris et Londres qui se renvoient la balle de manière irresponsable à ce sujet, devraient tous deux s’interroger sur les guerres impérialistes qu’ils ont déclenchées et entretenues durant des décennies en Afghanistan, en Irak (en l’occurrence, Tony Blair est le plus grand coupable il est vrai!), en Libye (là, les plus grands criminels s’appellent Sarkozy et BHL) et ailleurs.
Là aussi, pas de solution de fond sans combat commun contre l’impérialisme, y compris contre les impérialismes français et anglais tantôt complices et tantôt rivaux, pour qu’émergent une véritable coopération Nord-Sud PACIFIEE et une véritable « entente cordiale » franco-britannique émancipée du capital des deux côtés de la Manche. 


Avec le soutien de José Minard secrétaire de la section de Boulogne-ur-Mer du PRCF