Initiative communiste relaie cette vidéo réalisée par le média alternatif Blast et la journaliste Salomé Saqué, qui explique « comment l’euro pourrait mener l’extrême droite au pouvoir » du fait de la désindustrialisation catastrophique liée au « rôle crucial » de l’euro, monnaie austéritaire obéissant aux imbéciles et dogmatiques « critères de stabilité et de convergence » de Maastricht qui ont détruit le « produire en France » (notamment industriel).

Le projet d’une BCE qui rachèterait les titres de dette (Union populaire), d’une autre Banque centrale européenne (PCF), et autres contes pour enfants, le tout sans sortir de l’UE et de l’euro – ce que ne souhaite d’ailleurs pas la « Bande des Quatre » réactionnaires fascisants (Zemmour-Le Pen-Pécresse-Macron), est le meilleur carburant pour écœurer des classes populaires massivement hostiles à l’UE et entretenir de dangereuses illusions faisant le jeu de la mortifère fascisation. Faut-il rappeler qu’il faut l’ACCORD UNANIME des États-membres ET des Parlements nationaux pour changer une virgule des traités auxquels Jean-Luc Mélenchon, désormais non « Frexiter », souhaite désobéir (avec quels moyens SOUVERAINS ?) ? Et faut-il rappeler que le nouveau gouvernement allemand appelle à la constitution d’un « État fédéral européen », avec l’appui de la BCE, de la Commission européenne, du grand capital et des pays d’Europe du Nord – sans oublier les États-Unis ?

La seule solution réside dans l’Alternative Rouge et Tricolore que porte le Pôle de Renaissance communiste en France (PRCF), à savoir la sortie de l’euro, de l’UE, de l’OTAN ET du capitalisme exterministe, dont l’euro n’est qu’un avatar continental brisant les structures productives (n’en déplaise à Jean-Luc Mélenchon estimant qu’il est inutile de réindustrialiser !), les services publics, les conquêtes sociales… et MENANT DIRECTEMENT à la fascisation et la destruction de la République une et indivisible et de la France.

Plus que jamais, pour s’en sortir et éviter un scénario cauchemar au printemps 2022, rejoignez le PRCF et sa campagne pour l’Alternative Rouge et Tricolore, afin qu’adviennent les « nouveaux Jours heureux » dont les travailleurs et les citoyens ont tant besoin !