Les réseaux sociaux soutiennent la CGT et raillent les violences policières #FilmDeCRS #pétition

filmdecrsD’une même voix autoritaire et fascisante PS, LR et FN attaque la CGT en prenant prétexte d’une de la CGT info com’ publiée il y a déjà plusieurs jours dénonçant les violences policières.

La réplique de la jeunesse sur les réseaux ne s’est pas faites attendre, ridiculisant les réactionnaires agressifs n’ayant pour seul argument et soutien politique face au peuple que les violences policières, sous le mot dièse # en modifiant des titres de films et affiches de films pour dénoncer les violences policières contres les manifestants exigeant le retrait de la Loi Travail. # qui se soir est en tête des tendances sur twitter !

Alors qu’en chœur le FN et le ministre de l’intérieur voudraient faire taire les syndicalistes, bafouant la d’expression (et quoi, on pourrait donc caricaturer Mahomet mais on serait interdit de faire une affiche représentant les violences policières ? pas très Charlie tout cela ! ), le vaste éclat de rire sur twitter démontre le ridicule de ce gouvernement et de tous ceux qui avec lui prétendent faire plier notre peuple à coups de matraque et de grenades et gaz lacrymogènes ! Ça suffit !

Alors que le flic Cazeneuve exige des excuses de la CGT – méprisant les plus élémentaires règles démocratiques – personne n’a entendu ses excuses depuis qu’une grenade lancée par la police à tué le jeune Rémi Fraisse à Sivens

 

contre les violences policières :

CGT CRS matraqueLa CGT Info’com a mis en ligne ce mardi une pétition intitulée «Bernard Cazeneuve s’attaque à notre syndicat» expliquant la raison d’être de l’affiche : dénoncer la «répression» contre «les #LoiTravailNonMerci et #NuitDebout»

BERNARD CAZENEUVE S’ATTAQUE À NOTRE SYNDICAT

Les tonfas et le gaz lacrymo, c’est pour le bien-être des manifestants ?

Bernard Cazeneuve, ministre de la Répubique fait mine de ne pas comprendre l’affiche que nous avons publiée hier.  Pourtant le message est simple : nous ne supportons pas de voir des lycéens, des étudiants et des syndicalistes manifester pacifiquement  se faire molester violemment par les forces de l’ordre. Alerté par des syndicats bien-veillants avec la CGT – CDFT, UNSA, Synergie –, sa réaction est disproportionnée par rapport à la répression du mouvement social qui s’exerce à l’heure actuelle contre les #LoiTravailNonMerci et les #NuitDebout.

Ce ministre a la mémoire courte : pour lui, pas de lycéen ou d’étudiant frappé, pas de manifestants gazés et matraqués, pas d’établissements d’enseignements fermés, pas d’assemblées générales d’étudiants évacuées par la force (alors qu’un consensus social voulait que les CRS ne rentrent jamais dans les universités depuis Mai 68)…

Depuis les 45 manifestants blessés de Rennes lors de la manifestation du 10 avril, dont six graves, des consignes ont été données pour qu’aucune information ne soit annoncée par les préfectures sur le nombre de jeunes et manifestants blessés, le nombre réel d’arrestations qui ont amené à des condamnations… Seuls les manifestants tentent de capter et diffuser des vidéos afin de prouver la répression intolérable qui s’exerce pour faire passer une loi dont le peuple ne veut pas.

Alors, de quoi parle-t-on, M. Cazeneuve ? De la répression des CRS à qui l’Etat donne les ordres ? De la BAC, habillée comme des casseurs et sans brassard, qui s’infiltre dans les cortèges incitant à la violence ? De l’absence de réaction des forces de l’ordre lorsqu’un groupe d’extrême-droite entre sur la place République à Paris pendant #NuitDebout pour tout casser ?

M. Cazeneuve, arrêtez d’envoyer des CRS à bout de nerfs avec l’état d’urgence et la BAC contre les #LoiTravailNonMerci et les #NuitDebout. Nous ne sommes ni des terroristes, ni des criminels. Nous n’acceptons pas votre volonté de mettre sous état de siège le peuple de France, les travailleurs se battant contre la loi Travail. Nous manifestons pour le progrès social de manière pacifique et défendons les droits sociaux face à la politique inique menée par votre gouvernement.

Alors oui, nous appelons à réagir et à dénoncer les excès des forces de l’ordre ! Oui, nous appelons à manifester nombreux contre la répression sociale et la loi Travail !

signer la pétition en ligne

Florilège des tweets #filmdeCRS