Pétition : L’anglo-américanisation à outrance de notre langue, de notre pays et de notre télévision ça suffit ! La France mérite mieux !

www.initiative-communiste.fr site web du PRCF, résolument engagé dans la défense de ce premier service public pour tous les travailleurs de notre pays qu’est la publie la que Défense de la Langue Française en Pays de Savoie a mise en ligne le 31 janvier 2016 sous  la forme d’une lettre ouverte à Madame la Ministre de la Culture et de la Communication. L’association indique :

Comme vous le voyez, cette pétition est soutenue par d’autres associations qui défendent, comme nous, la cause de la langue française, face à une anglo-américanisation de plus en plus intensive de notre langue et de tout notre environnement, commercial, culturel, publicitaire, et surtout médiatique. C’est le cas en particulier des chaînes de télévisions privées et publiques. Pour ces dernières, nous estimons qu’elles ont une responsabilité particulière dans le respect dû à notre langue, à la législation la concernant et au Cahier des charges de l’audiovisuel. Nous en avions fait part au CSA (Conseil Supérieur de l’audiovisuel) et adressé un premier recours gracieux à France Télévisions en juillet 2015, avec copies aux ministères de tutelle concernés, pour dénoncer les nombreux manquements constatés en ce domaine. En l’absence totale de réponses, nous avons dû engager un recours de contentieux auprès du Tribunal administratif de Paris le 30 octobre 2015 (1).
Cette démarche ne résulte pas d’un parti pris contre la langue anglaise en tant que telle ni contre les chaînes de la télévision publique française dont les différents programmes sont généralement intéressants, variés et de bonne qualité (malgré un abus de séries et de variétés américaines et de reportages sur les Etas-Unis). Nous apprécions le plus souvent la compétence et le professionnalisme des producteurs et des animateurs d’émissions. Mais comme pour ceux des chaînes privées, nous estimons qu’il y a un abus flagrant d’expressions et de termes anglo-américains tant dans le vocabulaire utilisé que dans les titres d’émissions et que ce travers s’accentue d’année en année. La télévision, comme Internet, est un vecteur très important de cette tendance qui tend à associer abusivement la modernité et l’ouverture au monde à l’utilisation massive d’anglicismes. Pour nous, il s’agit plutôt de la manifestation d’un certain snobisme et d’une soumission à la langue et à la culture dominantes ; au détriment, non seulement de notre langue nationale, mais aussi des autres langues étrangères.
La présente pétition a pour objectif de dénoncer haut et fort cette tendance et ces dérives. Nous espérons que vous serez nombreux à la signer et à participer ainsi à la défense de la langue française. Les Québécois le font depuis près de trois siècles, et particulièrement ces dernières décennies ; nous-mêmes, nous n’avons pas le droit de démissionner.

Le lien direct vers le site de la pétition est le suivant :

http://www.petitions24.net/ non_a_cette-anglo- americanisation_de_notre_ television

  • (1) Liste des autres associations cosignataires du recours de contentieux :
  • ALF (Avenir de la langue française) et  Forum francophone international-France :Albert SALON (Président, Docteur d’État ès lettres, ancien  ambassadeur)
  • Défense de la langue française (nationale) : Xavier DARCOS (Président, et membre de  l’Académie française)
  • AFRAV (Association francophonie avenir) : Régis RAVAT (Président)
  • Alliance Champlain (Nouvelle Calédonie): Daniel MIROUX (Président)
  • Association pour la sauvegarde et l’expansion de la langue française (ASSELAF) :
  • Philippe de Saint Robert (Président, ancien Commissaire général à la langue française)
  • Carrefour des Acteurs Sociaux : Joël BROQUET (Président), Catherine DISTINGUIN (Directrice
  • du Pôle francophonie du Carrefour des Acteurs Sociaux)
  • C.O.U.R.R.I.E.L : Georges GASTAUD (Président)

Pétition : L’anglo-américanisation à outrance de notre langue, de notre pays et de notre télévision ça suffit ! La France mérite mieux !

Madame la Ministre  de la Culture et de la Communication,

Les associations cosignataires ont adressé au mois de juillet 2015 un recours gracieux au président de France Télévisions pour protester contre l’abus caricatural et souvent grotesque des anglicismes, des noms d’émissions et des publicités en anglais sur les chaînes publiques de télévisions ; une copie en a été adressée au CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel), à vous-même et à Madame la Secrétaire d’État à la Francophonie. Après plus de deux mois sans aucune réponse des uns et des autres,  un recours en contentieux a été engagé auprès du Tribunal administratif de Paris afin de faire respecter la langue française, la législation la concernant et le cahier des charges de l’audiovisuel public.

La Constitution proclame dans son article 2 que le français est la langue de la République. La loi du 4 août 1994, dite loi Toubon, en rappelle le principe et détaille les obligations qui en découlent concernant son utilisation, notamment par les représentants de l’État, les collectivités et établissements  publics et les sociétés privées assurant une mission de service public. Divers décrets et circulaires d’application en précisent par ailleurs l’application dans les différents domaines d’activités. Force est de constater que ces textes officiels sont très souvent totalement ignorés et/ou bafoués, y compris par ceux qui sont chargés de les appliquer et de les faire respecter. C’est en particulier le cas pour les responsables de l’audiovisuel, public et privé, et de leurs autorités de tutelle et de contrôle. Si vous pensez, comme nous, que la loi ne doit pas être vidée de sa substance, que l’anglo-américain n’a pas vocation à devenir une seconde langue officielle ou quasi officielle en France et que le monde francophone doit être beaucoup mieux défendu et mis en valeur par notre télévision publique, nous vous demandons de bien vouloir leur rappeler les responsabilités qui sont les leurs vis-à-vis de notre langue nationale, symbole   du patrimoine culturel, de la cohésion et des valeurs de notre pays, si souvent évoquées ces temps-ci. Nous attendons donc de vous-même et des différentes administrations qui dépendent de votre ministère les décisions propres à faire enfin respecter la langue française en France et à favoriser son rayonnement au-delà de nos frontières.

Les associations et personnes soussignées vous adressent, Madame la Ministre, leurs respectueuses salutations.

DLF en Pays de Savoie, délégation régionale de Défense de la langue française  –

Albert Salon, docteur d’État ès lettres, Président d’Avenir de la langue française et du Forum francophone international (France) –

AFRAV  Association Francophonie  Avenir  –         CAS  Carrefour des Acteurs sociaux