Michel Sapin ou l’escroc politique : le père la rigueur de l’UE pris la main dans le peau de confiture par le Canard Enchainé !

injustice justice de classeChacun connaît – l’élastique ministre des finances du gouvernement Valls, successeur de Moscovici devenu Commissaire Européen et zélé serviteur de l’austérité exigée par Bruxelles. Ce cacique du PS déclarait encore récemment que la réduction du déficit “un engagement vis-à-vis de nos partenaires européens ” sera tenu, pérorant martial sur les réseaux sociaux “nous assumons le sérieux budgétaire”. La rigueur, la rigueur, la rigueur en somme. Du moins pour les travailleurs. Car les coffres de Bercy sont ouverts en grand pour le grand patronat … mais pas seulement !

Car, le Canard Enchaîné nous apprend que depuis 2008, à Argenton sur Creuse dans l’Indre, le maire et ses adjoints ont profité d’une généreuse majoration de leurs indemnité de 25%. Au motif du soit disant statut de ville touristique de la commune. Problème, en l’absence de délibération municipale et d’un arrêté prefectoral, ces généreuses indemnités n’ont pas de base légale. Dans cette ville largement endettée, c’est une bagatelle de 140 000 euros sur les finances de la communes. Sans aucun doute une gestion peu rigoureuse condamné par l’actuel ministre de l’économie et des finances ?

Sachant que  l’article 313-1 du code pénal caractérise l’escroquerie comme le délit suivant :

L’escroquerie est le fait, soit par l’usage d’un faux nom ou d’une fausse qualité, soit par l’abus d’une qualité vraie, soit par l’emploi de manœuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d’un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge.

L’escroquerie est punie de cinq ans d’emprisonnement et de 375 000 euros d’amende.

Peine renforcée à sept ans d’emprisonnement et à 750 000 euros d’amende lorsque l’escroquerie est réalisée Par une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public, dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions ou de sa mission.

et sachant que Michel Sapin n’avait pas hésité à condamner d’un péremptoire “escroc” Jérome Kerviel dans une émission de radio, on aimerait bien poser la question à Michel Sapin, justement maire d’Argenton sur Creuse de 2008 à 2012 : escroc ou pas escroc Michel Sapin ?

On pourrait d’ailleurs compléter la question, poursuivre la d’austérité imposée par l’UE et définie par l’oligarchie capitaliste quand on a été élu en déclarant que son “ennemi c’est la finance”, poursuivre une de droite – en cassant le code du travail – en se prétendant de gauche n’est ce pas une escroquerie ?

Michel Sapin, le ministre des finances membre d’un parti qui a voté pour la directive européenne secret des affaires au coté des LR et du FN et qui soutient la construction de l’Union Européenne qui organise l’évasion et l’optimisation fiscale mais qui est capable de verser des larmes de crocodile devant Elise Lucet en prétendant lutter contre l’évasion fiscale a – n’en doutons pas – un avis très personnel de la question.

JBC pour www.initiative-communiste.fr