Lettre ouverte aux épurateurs du Décodex – par M Vivas

Alors que les inquisiteurs qui officient à la rédaction de ce que d’aucun appelle le “quotidien vesperal des marchés” le journal se sont mis en tête de dresser un des sites internet, www.initiative-communiste.fr apporte tout son soutien aux sites internet sérieux mis en cause et traînés dans la boue par le Décodex, à l’image du site de nos amis de legrandsoir.info. La méthode de cette chasse aux sorcières est désormais bien décortiquée comme à la rédaction nous avons pu vous l’exposer (lire ici). L’enquête minutieuse menée par O. Berruyer du très solide blog les-crises.fr a également pu montrer dans le détail comment fonctionne le Décodex:  noyés au milieu d’une flopée de sites internet réellement douteux, des sites internet dont le seul tort est de ne pas relayer la propagande de guerre impérialiste ou l’idéologie ultra-libérale qui tient lieu de ligne éditoriale au journal des milliardaires Niel, Pigasse et Bergé, il applique le principe de qui veut tuer son chien l’accuse de la rage. En utilisant pour cela des procédés douteux voire de fausses informations.

Donnons la parole à , l’un des animateurs de legrandsoir.info en publiant sa lettre ouverte au journal Le Monde

Qui sont-ils, comment travaillent-ils ? Lettre ouverte aux épurateurs du Décodex

Maxime VIVAS

Le site dont je suis un administrateur (legrandsoir.info) est sévèrement épinglé dans votre Décodex

(http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=274751Capturemp.jpg ) : « Le Grand Soir. Un site peu fiable qui relaie les théories conspirationnistes .
Ce site diffuse régulièrement des fausses informations ou des articles trompeurs. Restez vigilants ou cherchez d’autres sources plus fiables. Si possible, remontez à l’origine de l’information ».

Pourtant, nous satisfaisons à 100% (parfois plus, en toute modestie) aux 6 critères que vous avez choisis pour être bien notés.

1- Le site possède-t-il une page « à propos » ou « qui sommes-nous ? »
Réponse. Bien sûr. Et grâce à Google, à Wikipédia, à Youtube et à Amazon-Livres, nos lecteurs en savent même beaucoup plus sur nous que les vôtres sur vous.

2 – Avons-nous affaire à un site parodique (style Le Gorafi) ?
Réponse. Non, nous sommes sérieux, voire rébarbatifs (sauf notre collaborateur Théophraste R. qui louche vers Le Gorafi, parfois).

3- Qui se cache derrière le site en question (là, on revient sur le droit à l’anonymat) ?
Réponse. Seigneur ! Personne ne se cache derrière le site. Nos noms, photos, CV sont sur Internet.

4- Quelles sont les sources du site et des articles ?
Réponse. Nos sources sont variées (1 900 rédacteurs du monde entier, 23 000 articles), fiables et toujours citées. Tous nos articles et les noms des auteurs sont en archives libres. Il nous arrive d’écrire nous-mêmes des articles (avec parcimonie) et croyez bien qu’on les déchirerait sans même les relire si on avait l’impression que Le Monde pourrait les publier.

Nous avons aussi publié 80 000 commentaires de lecteurs, commentaires « modérés » (pour éviter les injures, propos racistes, trolls…), mais jamais en fonction des idées exprimées. Par exemple, un lecteur sera publié, même s’il écrit : « Je suis abonné au Monde, journal de référence. » C’est dire ! Bon, s’il l’écrit dix fois par jour, c’est un troll, repéré à son IP. Ou alors on demande à Pierre Bergé, Matthieu Pigasse et Xavier Niel d’arrêter de jouer à ça. Est-ce qu’ils n’ont rien de mieux à faire ?

5- L’information est-elle présentée de manière équilibrée ?
Réponse. Mieux : Notre site prétend présenter l’information de manière authentique, vérifiée, croisée. Honnête, quoi ! Oui, je sais, cela surprend, on a du mal à y croire, sur le coup. Mieux : si vous publiez cette lettre dans Le Monde, on publiera en retour votre réponse. Facile : on n’est pas sujet au vertige, virtuoses de l’équilibre sur le fil d’acier de la déontologie.

6- Est-ce que de fausses informations ont déjà été publiées ?
Réponse. Non, sauf peut-être si un jour de fatigue ou d’ivresse (les mojitos ! On ne boit que ça, dès l’aube) nous avons bafouillé que Le Monde est un journal objectif (sic). Mais nos lecteurs auront rectifié d’eux-mêmes.

Donc, voyez, on a tout bon. Envoyez-nous d’urgence la bonne étoile j le cercle avec la croix de la bonne couleur pour le revers de notre col Mao.

Ou alors, petit conseil (vous êtes jeunes) ajoutez un 7 ème critère :
7- Le site a-t-il commencé à dire du mal du président états-unien avant l’élection de Trump, a-t-il dénoncé Robert Ménard alors que toute la presse l’encensait, a-t-il commencé à dire il y a 20 ans sur Cuba ce que Obama, Ségolène Royal et Hollande ont dit l’an dernier. Pas vous, je sais, vous continuez comme avant à faire croire que les Cubains appelaient Fidel Castro « le lider Maximo ». Pour évoluer, vous attendrez que Pierre Bergé, Matthieu Pigasse et Xavier Niel aient acheté l’île.

Notre réponse « oui » à cette 7ème question mériterait alors (d’accord, d’accord) un double cercle rouge ou une dénonciation au Ministère de l’Intérieur pour une salutaire mesure de fermeture de site anti-américain primaire, conspirationniste, confusionniste, stalinien (ajoutez : antisémite, si vous ne reculez devant rien).

A part ça, est-ce qu’on pourrait avoir la liste complète de vos collaborateurs qui se cachent (sic) derrière le Décodex pour cette saine et sainte entreprise d’épuration ? Et vos sources : la liste des sites qui vous informent, car vous n’avez pas (encore) lu nos 23 000 articles, si ?

Merci de me répondre et d’entretenir ainsi la flamme vacillante de l’information pluraliste.

Maxime VIVAS

Écrivain, journaliste, administrateur du site Le Grand Soir.

PS. « Pour monter au mât, il vaut mieux avoir le derrière propre ».
Dans un excellent article (« Décodex : le vieux Monde se meurt ») très documenté et sourcé, publié sur le site Investig’Action de notre ami Michel Collon, Grégoire Lalieu montre ce que vaut le Décodex du Monde qui a classé Investig’Action dans la rubrique « rouge » (bienvenue au club).

Mesurons, grâce à Grégoire Lalieu, le sérieux des censeurs :
« La deuxième pièce justificative du Décodex est particulièrement éloquente. Il s’agit d’un article de Libération, daté du 9 février 2012 (« Des réseaux français au service de la Syrie ») qui cite brièvement Michel Collon. Il aurait participé à un voyage de presse en Syrie aux côtés de sympathisants du Front National. Le hic ? Collon n’a jamais fait partie de cette expédition. Il n’a même jamais mis un pied en Syrie. Ainsi, le Décodex, spécialiste du fact-cheking qui invite à « vérifier une information avant de la partager », relaie un article erroné pour justifier la mise au ban d’Investig’Action. Les braconniers ne font pas les meilleurs garde-chasses !
http://www.investigaction.net/decodex-le-vieux-monde-se-meurt/

 

Commentaire de lecteur “Lettre ouverte aux épurateurs du Décodex – par M Vivas

  1. DD
    21 février 2017 at 01:19

    Quel crédit accorder à ce torchon ayant voici quelques temps mis à l’index (déjà) les retraités, une génération privilégiée à l’origine de tous les maux de la nation, qualifiés de “vieux”,”riches” – les petites pensions apprécieront – et “égoïstes” ?
    Et surtout ayant bien pris soin de ne jamais dénoncer les 80 milliards annuels d’évasion fiscale impunie.
    Et ça veut faire la leçon ?
    A la poubelle !