Billet rouge : les billets de Juin à Août 2013

IC billet rougePour poursuivre la série commencée hier, voici les billets rouges publiés sur www.initiative-communiste.fr site web du PRCF de à Août :

Chandelle! par G.G. le 4/06/2013

Qui ne connaît le jeu du mouchoir ? Des enfants disposés en cercle chantent une comptine, assis les yeux tournés vers l’intérieur du cercle. Pendant ce temps, un autre môme tourne derrière eux mouchoir en main. Soudain, il laisse tomber le mouchoir derrière un gosse moins vigilant ; et si celui-ci ne s’en aperçoit pas à temps, s’il ne rattrape pas son adversaire à la course, il fait « chandelle » au milieu du cercle.

Dans la réalité, les Français des classes populaires et des couches moyennes sont assis en rond et chantent à longueur de journée The sun is shining (on leur serine depuis l’enfance qu’il faut positiver, si possible, in english). Le gentil Hollande tourne dans leur dos avec une belle matraque rose. Il est lui-même chronométré par deux gendarmes : A. Merkel, la Thatcher de l’Empire européen, et M. Roux de Baisieux, le patron de combat que le MEDEF vient de porter à sa tête. (…)

Votre tour vient, messieurs les médiacrates! par Floréal 12/06/2013

Quel choc dans les salles de rédaction de nos médias, d’ordinaire si « compréhensifs » à l’égard de Bruxelles et de la Banque de Francfort !

Car cette fois-ci, ce ne sont pas de simples ouvriers en bleu de chauffe qu’on jette à la rue au nom de la « compétitivité », ni des enseignants dont on démolit le statut pour « moderniser » la pédagogie (sic), ni des retraités dont on comprime les pensions « pour sauver l’euro », ni même des éleveurs ruinés qui se pendent sottement dans leur grange à cause de la mévente du lait ou de la viande de porc, organisée par l’UE de la sacro-sainte Angela.

Non, cette fois-ci – même l’ordinairement si insolente Pascale Clark, de France-Inter, est choquée par cette atteinte à son intouchable corporation – ce sont des journalistes du « service public ». (…)

conférence (ANTI-) sociale, par Floréal 22/06/2013

Mais non Hollande ne s’occupe pas que du « sociétal » ! Penché sur les menus problèmes des petites gens qui l’ont élu, notre bon sire « normal » s’occupe AUSSI du social… A preuve la « conférence sociale », où le gouvernement, le MEDEF et les organisations syndicales vont « tous ensemble et en même temps » discuter « de manière responsable » de l’ « avenir des retraites ».

Certes, cette conférence « sociale » se tient sous la pression, pour ne pas dire sur les sommations grossières, de Barroso et d’A. Merkel, lesquels diKtent désormais dans le détail la feuille de route de MM. Hollandréou et Jean-MarK Euro. (…)

L’essence de l’UE selon Montebourg, par Aris 23/06/2013

M. Montebourg, ministre du gouvernement “socialiste” et dirigeant du PS qui, avec l’UMP, a violé la souveraineté populaire exprimée lors du référendum de mai 2005, nous assène une découverte bouleversante : Barroso, le président de la commission européenne, serait « le carburant du FN ».

La politique de Barroso, qui avec A. Merkel dicte sa loi au gouvernement Hollande dont fait partie Montebourg, alimente en effet l’extrême droite en France et en Europe, tant elle humilie les peuples, brise leurs acquis et encourage l’anticommunisme le plus grossier. (…)

On est toujours le « bolcho » de quelqu’un, par Floréal 27/06/2013

« PatCo » (Patrick Cohen), Thomas Legrand, Bernard Guetta, et sans doute en coulisses Patricia Clark ravalant pour une fois son insolence convenue, ils en suffoquaient tous d’indignation : invitée du 7/9 de France-Inter ce mardi 25 juin, la patronne du FN a traité la rédaction d’Inter de « Radio-Bolcho » ! Tombant son masque « social » pour chausser les rangers de la croisade antibolchevique, la digne héritière de Jean-Marie a répercuté à l’antenne les sottes plaisanteries qui circulent en permanence dans les rangs de l’UM’Pen en gestation, ce conglomérat bleu marine qui mêle désormais le FN à la « droite forte » dans les mobilisations « sociétales »… (…)

détournement d’avion, par Floréal 3/07/2013

Au péril de son emploi, de sa liberté et peut-être, de sa vie, le jeune et courageux Edward Snowden a révélé au monde la manière dont les Etats-Unis du sacro-saint Obama espionnent le monde entier, y compris leurs « alliés occidentaux » en général, et leur « allié » français en particulier (l’ambassade de France à Washington serait concernée).

On aurait pu croire que le président de la République française saurait gré à E. Snowden de cette audacieuse prise de risques ; que F. Hollande romprait à cette occasion l’allégeance qui lie la France officielle à l’Alliance atlantique et que, à défaut de donner asile en France à ce « donneur d’alerte » (comme l’exige la constitution française quand il s’agit de protéger un défenseur des libertés), le chef de l’Etat français ne se transformerait pas en gendarme servile de l’Oncle Sam dans sa traque mondiale contre le jeune informaticien. (…)

en sortir ou y rester? 11/07/2013

En septembre 1992, le PCF fut, avec la CGT d’H. Krazucki, le fer de lance du Non à Maastricht. Un Non lucide qui, malgré la propagande oui-ouiste du tandem Chirac-Mitterrand, rassembla 49% des Français contre un Traité cyniquement totalitaire (l’article VI de Maastricht rend obligatoire « l’économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée »).

Aujourd’hui, les sondages indiquent que, expérience faite des « beautés » de la « construction » européenne, 67% des Français voteraient Non à Maastricht s’ils étaient de nouveau consultés à son sujet. 55% de ces mêmes électeurs (72% chez les ouvriers, 62 % des 18/25 ans…) avaient d’ailleurs voté Non à  la constitution européenne un certain 29 mai 2005… Un verdict « souverain » que Sarko et Hollande ont aussitôt piétiné… en faisant avaliser le Traité de Lisbonne par la voie parlementaire. (…)

Chiffres éloquents par ARIS 13/07/2013

330 milliards d’euros. La fortune totale des 500 Français les plus riches a progressé de 25 % en un an.

Bernard Arnault, le propriétaire du groupe de luxe LVHM est la plus grande fortune de France en 2013 avec une fortune s’élevant à 24,3 milliards d’euros. Derrière, Liliane Bettencourt le talonne de près avec ses 23,2 milliards d’euros de fortune. L’actionnaire majoritaire du groupe L’Oréal est toujours la femme la plus riche de France et même la plus riche du monde. En troisième position de ce classement, on retrouve Gérard Mulliez, le fondateur du groupe de distribution Auchan, qui jouit d’une fortune estimée à 19 milliards d’euros….Vous avez dit « crise »? (…)

Simplifier le  “millefeuille administratif” : chiche ? par Floreal 17/07/2013

Pour détruire la République une et indivisible héritée de la Révolution et lui substituer l’Europe des régions (si possible « transfrontalières »…), pour transformer les conseils municipaux en comités des fêtes supervisés par d’énormes « métropoles européennes » (Paris, Lyon, Marseille…), pour liquider la nation et mettre en place l’Empire européen piloté par Merkel, pour instituer l’« Union transatlantique » exigée par Obama et par ses groupies du MEDEF, pour liquider la fonction publique territoriale et les services de proximité qu’elle rend aux Français, nos « élites » politico-médiatiques frappent à tour de bras sur le « millefeuille administratif ». Ce « mal français » est accusé d’ « empiler » sans fin les niveaux de responsabilités et de coûter cher au contribuable.

Alors, faut-il supprimer les départements (risqué ! On a vu récemment que nos compatriotes alsaciens tenaient à cette structure républicaine) ? Raboter encore et encore le pouvoir des communes ? Faire en sorte que l’Etat-nation se désengage toujours plus de ses missions de service public ? (…)

Qui sont les « assistés » par Floréal 22/07/2013

Chaque jour, au travail, à la supérette ou dans la salle d’attente du médecin, on entend de bonnes gens déclarer en toute bonne fois : « assez d’assistanat, il y a trop de social en France ! » (sic), et souvent, les propos anti-chômeurs, anti-immigrés, voire anti-fonctionnaires, ne tardent pas à suivre.

Comme si le souci majeur de notre pays était que les chômeurs de longue durée, que la situation objective de l’emploi prive objectivement de perspectives (4 millions de chômeurs totaux ou partiels !) puissent toucher quelque temps leurs maigres indemnités et « profiter » ensuite d’un RSA qui permet juste de survivre sans s’offrir le moindre plaisir ! Parmi ceux qui accablent les chômeurs, qui peut d’ailleurs être sûr que la perte d’emploi, l’absence de ressources et le surendettement ne frapperont pas un jour leur fils, leur sœur ou… leur chère petite personne ? (…)

Le TRAIN DE L’AUSTERITE, par Floréal 31/07/2013

« C’est la loi des séries », disent d’un air grave nos grands journalistes amenés à « expliquer » la succession de catastrophes ferroviaires qui ont rythmé ce début d’été du Québec à Brétigny-sur-Orge, de St-Jacques de Compostelle à la récente collision de deux trains suisses.

Autre « explication » de la même eau: la négligence ou la forfanterie des conducteurs, « ces pelés, ces galeux d’où nous vient tout le mal ».

Sauf qu’au Canada, cela ne dérange pas les autorités, désireuses d’éviter les frais qu’occasionnerait la pose d’oléoduc transcontinentaux, de  faire rouler des convois de produits hautement explosifs dans le coeur des villes.

Sauf qu’à Brétigny, la rupture d’une pièce d’aiguillage met de nouveau en cause la politique ferroviaire des gouvernements maastrichtien successifs. (…)

RE-NATIONALISER ! par Floreal 8/08/2013

Les nationalisations effectuées dans le cadre d’un régime capitaliste sont loin d’être une panacée: en dehors des périodes où elles sont imposées par le mouvement ouvrier et démocratique, comme ce fut le cas à l’époque où Croizat, Thorez, Tillon et autre Marcel Paul étaient ministres et appliquaient le programme du CNR, ces nationalisations sont souvent une manière de socialiser les pertes quand un secteur capitaliste indispensable est en perte de vitesse.

N’empêche : ce n’est pas rien, dans le principe, et bien souvent dans la réalité, que de voir la puissance publique relever un secteur industriel mis à mal par la course au profit privé. Il y eut même des époques où, de Colbert à 1937 (SNCF), la mainmise de l’Etat sur un secteur économique essentiel a eu d’incontestables effets positifs sur le développement des forces productives et partant, de la nation elle-même.Et surtout, ce n’est pas parce que la nationalisation est insuffisante, parce qu’elle ne peut déboucher sur le socialisme sans la conquête du pouvoir politique par la classe travailleuse, sans la socialisation proprement dite des grands moyens de production et d’échange, sans la planification socialiste au service des besoins sociaux, que le mouvement ouvrier conscient doit rester passif face aux privatisations du secteur public industriel, des banques nationalisées ou des principaux services publics. Au contraire de telles privatisations, inscrites en filigranes dans l’odieux Traité de Maastricht (qui impose la destruction des « monopoles publics »… au profit des monopoles capitalistes PRIVES), sont maximalement réactionnaires: (…)

Que serait-ce s’ils étaient “totalitaires” ! par Floréal 10/08/2013

On nous le serine assez dès l’enfance et par tous les canaux possibles: les Etats-Unis d’Amérique sont le “pays de la liberté”.

Quant à Obama, le prix Nobel de la paix bien connu, il est le champion des “droits de l’homme”. D’ailleurs la France officielle, déjà à demi-dissoute dans le bain d’acide de l’Europe atlantique, se prépare à entrer – sans la moindre consultation de ses citoyens – dans l’ “Union transatlantique” exigée par Obama dans son dernier “discours de l’Union”.

Ces axiomes posés – et qui les remettrait en cause dans nos médias obsédés d’anticommunisme et d’antimarxisme ? – il s’ensuit logiquement que : (…)

Colonisateur colonisé, par Floreal 15/08/2013

Les uns nous disent: « la France ne saurait être un pays colonisateur; le pays des droits de l’homme respecte le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes issu de notre grande Révolution. En outre, c’est notre pays qui est colonisé sur tous les plans, économie, soumise aux capitaux américains, politique fixée par Merkel et par ses petits télégraphistes de Bruxelles, langue et culture abandonnées au « tout-anglais »… Il faut donc lever haut le drapeau tricolore du patriotisme et de l’émancipation nationale… »

D’autres répliquent: « il n’en est rien, la France reste un Etat prédateur, l’impérialisme français sévit de la Syrie au Mali et la « Françafrique » ne cesse d’ensanglanter le continent africain. En France même, la xénophobie d’Etat stigmatise les travailleurs « musulmans » ou censés l’être. Laissons tomber le drapeau tricolore, empoignons le drapeau rouge de la révolte anticapitaliste ».Apparemment il est très difficile à certains esprits rebelles à la dialectique de comprendre qu’un animal, prédateur de bêtes plus faibles, puisse lui-même faire les délices de prédateurs plus gros que lui, comme si le chat, destructeur de souris, ne pouvait pas AUSSI être dévoré par les loups et les dobermans! (…)

Vous avez dit « notre Johnny national » ? 23/08/2013

Notre « Johnny national », comme disent imperturbablement les médias, porte un pseudo américain ; il rêve aussi de devenir belge ou monégasque pour échapper à l’impôt sur la fortune (c’est-à-dire à la solidarité du riche qu’il est devenu avec le public populaire qui a fait sa fortune : seuls les pauvres devraient-ils financer la protection sociale et les services publics ?) ; ce fier « rebelle » appelle à voter Sarko, le parangon de l’OTAN, l’homme du Fouquet’s et le champion de la droite dure et antipopulaire ; entre deux tournées en France, qui lui permettent de se renflouer quand il a trop fait la fête, le « Johnny national » séjourne tantôt en Suisse, tantôt en Amérique. Et voilà maintenant que, cerise sur le gâteau, il annonce un disque entièrement chanté en anglais…

On peut certes penser que cet homme, dont beaucoup apprécient le talent, est depuis toujours victime d’un entourage qui l’entraîne à trahir le pays qui lui est toujours resté fidèle, fût-ce à sens unique. On peut même garder un fond de tendresse pour ce vieil ado qui a longtemps prouvé qu’on pouvait chanter en français des tubes « qui balancent » et dont la trajectoire perso n’a rien du « long fleuve tranquille » des enfants nés coiffés. (…)

PLURALISTE QU’EUX, TU MEURS. A propos de la guerre idéologique préparant la guerre en Syrie. par Floréal 27/08/2013

Ca y est. Ils ont à nouveau décidé d’agresser un Etat souverain, la Syrie, en contournant le droit international et le Conseil de sécurité de l’ONU.

Et le « socialiste » Fabius, dans la grande tradition social-impérialiste et néo-colonialiste de l’ex-SFIO, est sans doute le plus excité de toute cette étrange « communauté internationale », qui n’exclut guère de ses rangs « que » la Russie, que la Chine, que l’Inde et que l’Amérique latine, soit la majorité absolue de l’humanité ! (…)

Union sacrée, par Aris 29/08/2013

Dis-moi qui te soutient, je te dirai qui tu es !

« Une analyse juste, sur la forme et sur le fond » : c’est ainsi que l’ultra-droitier Jean-François Coppé juge  la déclaration belliciste de François Hollande annonçant une prochaine intervention de l’armée française contre la République syrienne indépendante.

Ami d’Engels et dirigeant du Parti social-démocrate allemand (alors révolutionnaire), le militant ouvrier August Bebel déclarait en 1871:

 » Quand j’entends mes adversaires me féliciter, je me demande quelle bêtise j’ai pu commettre ».

Mais il est vrai qu’il y a bien longtemps que le « PS » n’est plus socialiste, bien longtemps qu’il soutient toutes les guerres impérialistes, bien longtemps que les compliments des pires réactionnaires comblent d’aise les héritiers néo-colonialistes de la SFIO !

Après le vote anglais sur la guerre en Syrie: faut-il crier “VIVENT LES COMMUNES!”, par Floréal 30/08/2013

Infligeant un camouflet réjouissant au va-t-en-guerre David Cameron, digne héritier du menteur Tony Blair, la Chambre des Communes britannique a quelque peu freiné le dispositif impérialiste mondial de guerre contre la Syrie indépendante.

Mais la victime collatérale du surprenant vote britannique, c’est bien le ridicule Hollande et son hyper-belliqueux ministre Fabius.

Ces tristes représentants de la France officielle apparaissent désormais clairement pour ce qu’ils sont réellement : (…)