Friedrich Engels, savant et révolutionnaire, honoré à Manchester

Heureuse initiative que la récente érection d’une statue de Friedrich Engels à Manchester, la ville industrielle où ce jeune Allemand, fils d’industriel rhénan et meilleur ami de , écrivit à 22 ans sa célèbre Situation de la classe ouvrière en Angleterre. Ce texte, que le metteur en scène français Olivier Hueber a récemment eu l’intelligente initiative de porter sur les planches à Paris, a joué un rôle énorme dans la naissance du marxisme et dans sa liaison organique avec le mouvement ouvrier naissant.

Longtemps ravalé par la « marxologie » bourgeoise au rang de « collaborateur » (plus ou moins « dogmatique ») de Marx, , son génie propre, son apport personnel central à l’élaboration du matérialisme et de la dialectique de la nature, son inlassable exploration des liens entre science de l’histoire, mathématiques et sciences de la nature, sont encore à découvrir. Mais rabaisser Engels (ou Lénine !) pour « rehausser » Marx cache en général toutes sortes d’entreprises idéologiques douteuses dont le but réel est toujours de dé-matérialiser Marx, de nier sa dimension philosophique propre, de le couper du matérialisme historique et dialectique et, pour finir, d’en faire une icône inoffensive, digérable par l’idéologie universitaire et étranger à… « la classe laborieuse » et à ses luttes. Marx, Engels et Lénine se défendent ENSEMBLE !

C’est le cas de la France où le programme du bac philo ignore encore mesquinement le nom d’Engels et ne connaît que « Marx » : cela interdit aux professeurs de proposer à leurs élèves l’étude suivie des livres des fondateurs du marxisme qui sont LES PLUS DIRECTEMENT ACCESSIBLES AUX ELEVES: Anti-Dühring, Dialectique de la nature, Socialisme utopique et socialisme scientifique, L’origine de la famille, de la propriété privée et de l’Etat » (texte fondateur pour une approche matérialiste du féminisme), Ludwig Feuerbach et la fin de la philosophie

classique allemande, etc.

,

  • ancien professeur de philosophie en terminales et en classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques, initiateur dans les années 1990 d’une pétition de professeurs de philosophie demandant l’introduction du nom d’Engels dans la liste des « classiques »,
  • auteur de Lumières communes, traité de philosophie à la lumière du matérialisme dialectique (Delga, 2017, dernier tome à paraître dans l’année).

Après 147 ans, est de retour dans sa ville. Une statue de Engels, le célèbre camarade de Karl Marx, a été érigée à , en Angleterre, dans la ville où il s’est rendu célèbre. Cette cérémonie et cet hommage interviennent pour le centenaire de la révolution d’octobre. L’idée en avait été lancé à un artiste, Phil Collins titulaire du Turner Prize en 2006 qui a fait de l’œuvre de Engels Situation de la classe ouvrière en Angleterre en 1840 une partie centrale de son projet “Ceremony)

La statue de 5 mètres de haut provient de Poltava dans l’Est de l’Ukraine où elle avait été démolie. Elle appartenait à un kohlkoze. Son trajet à travers l’europe a fait l’objet d’un film alors que la statue a fait un arrêt en Allemagne dans le ville de Bamen (Wuppertal) là où est né Engels dans le nord ouest de l’Allemagne.

Le projet Engels a été financé et réalisé par le conseil municipal de la ville de Manchester, et il s’agit de l’événement cloturant le Manchester International Festival of the Arts. La statue a été accueillie par une cérémonie en face d’un théâtre nommé HOME (maison), tandis qu’était projeté devant la foule le film et que le chanteur Gruf Rhys chantait “Communism’s coming home”.