Fedayin, le film sur le combat et pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah – |Bordeaux 21/10

Une nouvelle année de détention pour Georges Ibrahim Abdallah, condamné à la perpétuité. A 70 ans, ce libanais a passé 37 années en détention en France, il est aujourd’hui à Lannemezan dans les Hautes Pyrénées. Seule une décision politique de libération pourra empêcher qu’il ne meure en prison, toutes les voies judiciaires pour sa libération étant épuisées ou soumises à l’émission d’un arrêté d’expulsion.
un film, Fedayin, retrace le combat de Georges Ibrahim Abdallah

Fedayin, le film

Résumé du film :

Fedayin, le combat de Georges Abdallah retrace le parcours d’un infatigable communiste arabe et combattant pour la Palestine. Des camps de réfugié·e·s palestinien·ne·s qui ont forgé sa conscience, à la mobilisation internationale pour sa libération, nous allons à la découverte de celui qui est devenu l’un des plus ancien·ne·s prisonnier·e·s politiques d’Europe. Nous suivons son engagement dans la résistance palestinienne pendant la guerre du Liban puis en Europe au sein des FARL (Fractions Armées Libanaises). Nous le retrouverons en France où il sera arrêté en 1984 et condamné pour complicité dans des exécutions politiques de représentants des États-Unis et d’Israël.

Au-delà de l’acharnement judiciaire et politique dont Georges Abdallah est victime, le film retrace une vie de résistance à travers une série d’entretiens au Liban, à la rencontre de sa famille, ses proches et des anciens camarades mais également en Europe avec son avocat, ses soutiens et des personnes qui l’ont côtoyé. Aujourd’hui libérable depuis plus de 20 ans et malgré l’enfermement, Georges Abdallah poursuit un indispensable combat contre l’impérialisme et le colonialisme.

Pourquoi ce film ?

Le nom de Georges Abdallah apparaît régulièrement dans les manifestations, des articles de presse ou dans des courriers de parlementaires au ministère de la Justice. Mais qui est-il réellement ? Pourquoi un communiste libanais d’origine chrétienne est-il emprisonné en France depuis plus de 35 ans ? Pourquoi est-il considéré par les Palestinien·ne·s comme un de leur prisonnier ? À bien des égards, l’histoire de Georges Abdallah est à la fois celle d’une époque mais aussi celle d’une gauche palestinienne et arabe aussi riche que méconnue.

À travers ce film, nous avons tenté de répondre à ces questions en retraçant le parcours de Georges Abdallah et à travers lui, celui de la résistance palestinienne. De la Nakba à Septembre Noir en Jordanie, en passant par l’occupation israélienne du Liban en 1982, nous expliquons comment et pourquoi la cause palestinienne est au cœur de l’engagement de la libanaise des années 1970.

Nous nous sommes appuyé·e·s sur une série d’entretiens, notamment avec sa famille, des personnes l’ayant connu avant son incarcération mais aussi son avocat, d’anciens prisonniers politiques et plusieurs de ses soutiens. Pour mettre en images ce pan de l’histoire, nous nous sommes plongé·e·s dans les nombreuses archives, pour certaines, diffusées pour la première fois en France.

Ce film documentaire réalisé par le collectif Vacarme(s) Films ne relève pas de l’hagiographie de Georges Abdallah, mais ambitionne plutôt d’être un outil pour (mieux) comprendre le contexte politique et social dans lequel s’inscrit le combat de Georges Abdallah. Un engagement qu’il paie encore aujourd’hui par un maintien en détention alors qu’il est libérable depuis 1999. Enfin, ce film n’aurait jamais vu le jour sans la relation politique qu’entretiennent plusieurs membres de Vacarme(s) Films avec Georges Abdallah et l’engagement d’une décennie dans la campagne pour sa libération.

retrouvez toutes les projections : https://fedayin-lefilm.com/projections/

Projection à Bordeaux ce 21 septembre

Dans le cadre des mobilisations pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah, le collectif Libérons Georges 33 organise une soirée de soutien le mardi 21 septembre à l’Utopia à Bordeaux et la manifestation annuelle (nationale et internationale) du samedi 23 octobre à Lannemezan à 14h.


Le mardi 21 septembre à l’Utopia Bordeaux :

  • à 15h, conférence de presse en présence de Saïd Bouamama, auteur de « l’Affaire Georges Abdallah », de Raymond Blet, avocat, et de membres du collectif rendant à Georges Abdallah
  • à 18h, rencontre avec Saïd Bouamama, autour de son travail « l’Affaire Georges Abdallah », aux éditions des Premiers Matins de Novembre
  • à 20h30, projection du film « Fedayin », suivi d’un débat avec des membres de l’équipe du film et du collectif Palestine Vaincra de Toulouse

Les réservations des places sont à faire au cinéma Utopia à partir du samedi 11 septembre.