Covid-19 : Une association lance un modèle de plainte contre Jean Castex.

C’est à nouveau l’inquiétude sur les plateaux des chaînes d’info en continue : la hausse du nombre de cas de covid-19 détectés quotidiennement. Assez logique lorsque l’on sait que le régime Macron et son premier ministre Castex ont une nouvelle fois décidé de ne rien faire pour préserver les bénéfices de l’énorme sacrifice collectif d’un terrible reconfinement frappant tout particulièrement la classe des travailleurs. Par exemple, à nouveau aucune stratégie de dépistage de masse et systématique accompagnant le déconfinement n’a été mise en place. Ni en milieu scolaire, ni dans les entreprises, ni même dans les établissements de santé. Alors que des chercheurs du CNRS ont inventé depuis le début du printemps un test salivaire antigénique d’application peu coûteuse et, rapide et d’accès facile pour tous, il n’y a toujours aucun progrès d’annoncé en ce début du mois de décembre sur ce plan ! Castex et Véran ne font confiance qu’à l’initiative privée de laboratoires privées. Castex se croyant malin préfère faire des annonces faisant rigoler le monde entier invitant les Français à profiter de la neige à la montagne, tout en fermant les installations des stations de ski. Tout en cherchant ses lunettes sur son nez !

Cela pourrait être anecdotique mais c’est une image bien symbolique de la gestion catastrophique de la crise sanitaire par ce régime borgne qui ne sait voir et raisonner que selon les profits du Capital, et ne voit même pas jusqu’au bout de son nez.

Refusant de nationaliser les moyens de production, tout particulièrement nécessaires à la production des outils pour répondre à la pandémie (tests, masques, médicaments, bouteilles d’oxygène etc….) Macron, l’UE et le MEDEF, laissent le pays toujours aussi mal préparé à faire face à l’épidémie.

C’est dans ce contexte qu’une association de victimes de la gestion de l’épidémie du Covid-19 met à disposition un modèle de plainte contre Castex :

« Quiconque s’abstient volontairement de prendre ou de provoquer les mesures permettant, sans risque pour lui ou pour les tiers, de combattre un sinistre de nature à créer un danger pour la sécurité des personnes est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende ».

Art 223-7 du Code pénal

Le modèle de plainte rappelle le 1er ministre à ses responsabilités constitutionnelles :

« Les membres du Gouvernement sont pénalement responsables des actes accomplis dans l’exercice de leurs fonctions et qualifiés crimes ou délits au moment où ils ont été commis ».

art 68-1 de la Constitution du 4 octobre 1958

en s’appuyant sur « L’insuffisance du Premier ministre à prendre les mesures propres à combattre l’épidémie entre les deux confinements » en observant que « Faute de telles mesures, cette dernière s’est donc accélérée jusqu’à, pour la seconde fois cette année, dépasser la capacité de réponse des institutions. »

avec pour résultat une « atteinte majeure à la liberté d’aller et venir ».

La plainte souligne l’insuffisance des moyens alloués à la recommandation explicite de l’OMS « tester tracer isoler » :

  • par l’absence de contrôle des arrivants aux aéroports ;
  • l’insuffisance des tests, et l’absence de mesures prises par le Premier ministre pour être en capacité de faire face à la demande de tests;
  • le caractère délibéré de cette abstention de fournir les moyens de tests.

Initiative Communiste ne saurait ni recommander ni même conseiller sur l’usage et l’efficacité de ce modèle de plainte, dont le lien n’est ici communiqué qu’à titre d’illustration et d’information, pour alimenter le débat.

La plainte est à télécharger et à adresser par courrier à: Cour de Justice de la républiquecommission des requêtes21 de Constantine75007 Paris Il faut, sous peine d’irrecevabilité, la signer et l’adresser en AR. Merci de nous indiquer la date à laquelle le courrier est parti par email avec vos coordonnées à secretariat@cabinetdivizio.com. Pour les commerçants, vous pouvez envoyer celle ci, mais il faut vous signaler auprès de Me Di Vizio par email: secretariat@cabinetdivizio.com, pour que nous puissions adapter quelques parties, et adresser une plainte complémentaire, plus spécifique. Dans quelques jours, un second envoi sera nécessaire avec les pièces qui seront mises à disposition, également en téléchargement, sur ce site. Attention à bien signer la plainte, et à bien l’envoyer en Accusé Réception, après avoir rempli votre état civil complet : nom, prénom, adresse, date et lieu de naissance. Cette plainte, vous le verrez, est longue et exhaustive. ( 22 pages) En cas de doutes, ou de questions, vous pouvez nous contacter directement ou pour toutes questions juridiques vous adresser à Maitre DI VIZIO sur le mail de son secrétariat :secretariat@cabinetdivizio.com