La rue, le peuple s’en empare parfois pour exprimer sa colère, sa joie, ses espoirs.

Parfois pour combattre.

Aux ignorants et surtout aux chiens qui se sont jetés sur Jean Luc Mélenchon en faisant semblant de s’indigner d’amalgames qui n’existaient pas rappelons :

  • les nazis ont été battus par le soulèvement armé des travailleurs et paysans français dans les rues de nos villes. Cela bien entendu dans le cadre de la coalition alliée anti-fasciste où l’URSS joua le rôle principal.
  • La prise de la Bastille que nous célébrons chaque année comme fête nationale fut effectivement la prise de la rue par le peuple de Paris et le début de la Révolution française.
  • Le plan Juppé ou le CPE ont bien été balayés par les manifs de rue des travailleurs et de la jeunesse populaire.

Ce ne sont donc que des faits. Et les faits sont têtus.

L’hystérie anti-melenchonienne est pathétique et ne fait que révéler la panique des richards et de leurs laquais devant la rue toujours plus puissante contre le casseur Macron et ses parrains MEDEF et UE.

Tous ensemble,en même temps !

par Aris