Poème maximaliste, par Georges Gastaud ….


        Haï des muscadins

     D’aujourd’hui et d’hier,

Des « nouveaux Girondins »,

  De Versailles et de Thiers,


  Des saigneurs de Commune,

      Des présidents-traders,

      Souteneurs de fortune

       Et de grands actionnaires,


   Tous amis du Veau d’or,

    Dépeceurs de social.


Tranché par Thermidor,

Père de Germinal,


Faiseur de Républiques

Unies et souveraines,

Chéri des bolcheviques

Et grand briseur de chaînes,


Maximilien d’Arras

Vit dans nos résistances

Contre tout ce qui casse

Un pays nommé France.


Les bourgeois t’ont lâché,

Lynché sans nulle forme ;

Mais de ton cou haché

Va rejaillir, énorme,


Une

Ardente, populaire,

Portant sans contrition

Le nom de  !

Par – 24 décembre 2018

Commentaire de lecteur “Poème maximaliste, par Georges Gastaud ….