L’heure est au « décryptage » journalistique. Car en ces temps de droitisation générale et de triomphe des contrefaçons idéologiques, nombre d’organisations arborent des sigles trompeurs.

Il peut donc être utile d’avoir toujours à portée de main lexique franco-maastrichtien de décryptage politico-syndical :

  • CES : Continentalisons l’Emasculation du Syndicalisme
  • CFDT : Cest Fini le Code du Travail !
  • CFTC : Capitulons, Frères Tonsurés, devant le Capital
  • EELV : L’Empire Européen Lave plus Vert (de gris ?)
  • EM (« En Marche ! ») : Emmanuel fait son Marché !
  • FN : « Fachos et Nantis »
  • FNSEA : Foutons-Nous Sans fin des Eleveurs et des Agriculteurs !
  • LR, ex-UMP : la « Loi des Riches », ex-« Union Maastrichtienne Patronale »
  • MEDEF : Machine à Exploiter, à Délocaliser et à Euro-brader la France
  • MODEM : MOiDEçuMevengerai !
  • PGE : Petite Gôôôôôôche de l’Eurocratie
  • PS : Pan-pan sur la Sociale ! – Patrons Satisfaits
  • UDI : Unissons-nous pour Détruire l’Indépendance (nationale)
  • UNSA : Urgence Nationale à Signer des Arnaques

Et aussi…

  • PRCF : Pôle de Renaissance Communiste en France

mais …

  • PCRF : Pâle Contrefaçon pour Revente en Fraude
  • PRC : a bien du mal à « PeRCer » !, ou : « Plus Repoussants que Cocos ! ».