Ode à l’ex-ministre Rebsamen, par JUVENTO

REBSAMEN, par JUVENTO

 

 

L’ancien ministre du travail

A voulu rentrer au bercail

Et choisi d’en rester le Maire

Pour un futur moins éphémère…

 

En vieux routard il a compris

Qu’Hollande et Valls l’avaient bien pris

Dans l’équipe, Bouc émissaire,

De l’emploi qui se fait la paire

 

La moutarde lui monte au nez,

Et à Dijon on s’y connaît

Même en servant la République

On déteste subir des niques.

 

Afin d’avoir ce maroquin

Ils trouveront quelques copains

Qui se porteront volontaires

Pour ce dangereux ministère.

 

Copains, coquins c’est tout pareil

Lorsqu’on promet monts et merveilles

Alors qu’on sait qu’en fin de compte

Ce sont des fables qu’ils nous content

 

Si nous ne savons pas encor

Que pour servir le grand Veau d’Or

Qui les a pris à son service

On nous conduit au sacrifice.

 

Il faut ouvrir grands nos yeux

Et nos oreilles aussi parbleu,

Pour savoir qui mène la ronde

Que les Médias cachent au monde.

 

Oligarques du capital

Qui à dix mille ont au total

La moitié des trois cent trillions

De la richesse des nations.

 

Si l’on est sceptique ou incrédule

Mettons à l’heure nos pendules

Il suffit pour ça de cliquer

Sur « patrimoine de l’humanité ».