Mais il est où le parti de Lénine dans tout ça ?

Alors que se tient le 38e congrès du , a rassemblé quelques citations des unes et des autres parties prenantes de ce congrès.

Citations de cadres du PCF-PGE :
 
«Les Roussel et Chassaigne flattent l’ensemble des communistes qui veulent défendre ce qui reste de leur identité et, à la fois, les entraînent dans les alliances les plus opportunistes pour conserver leurs élus»
Francis Parny
«D’ici Noël, les communistes vont prendre la décision de placer Ian Brossat en tête de liste aux européennes.»
Hervé Poly
«C’est un fait de revenir à ce que le communisme a de plus fondamental, à savoir la lutte contre l’exploitation dans le monde du travail. Mais il doit y avoir d’autres entrées dans le parti, que ce soit le féminisme, l’écologie ou la démocratie. C’est en 1976 qu’on a aboli la dictature du prolétariat, dit-elle. Je ne suis pas pour la restaurer».
Marie-Pierre Vieux
« je trouve que le combat européen est un beau combat à mener. »

 

Marie-Pierre Vieux
«gilets jaunes : je pense que globalement, ce mouvement abonde un fond de dégagisme, un fond populo-poujadiste, qui, pour moi, peut conduire à tout et n’importe quoi, y compris à des solutions régressives. C’est un mouvement qui me fait peur. »
Marie-Pierre Vieux
« gilets jaunes: La colère elle ne se déclare pas en préfecture. Ce gouvernement pourrait porter une responsabilité forte s’il devait encore y avoir des accidents. Enfin quand même être incapable d’encadrer des manifestations !  »
Fabien Roussel
« Les observateurs qui s’attendaient à une lutte fratricide en seront pour leurs frais»
Olivier Dartigolles
« Les communistes ont beaucoup parlé de contenu, le texte a été largement amendé sans être dénaturé. Tous les éléments de crispation ont été levés. On a réussi le double salto : rassembler, se retrouver et respecter les choix majoritaires qui sont d’un parti plus visible, plus dans l’action. »
Fabien Roussel
« C’est le rassemblement du statu quo et du retour en arrière. C’est une fusion contestable politiquement et démocratiquement. »
Elsa Faucillon
« le PCF est un des acteurs politiques mais n’est plus un parti d’avant-garde, cette conception est dépassée. »
Pierre Laurent
«  Des idées comme la BCE abondant un fonds de développement des services publics ou la lutte contre le coût du capital sont de nature à rassembler ».
Frédéric Boccara
« Il faut sortir du carcan de l’Union européenne qui détermine toute notre politique.  Nos propositions doivent attaquer le cœur de la politique de l’UE et celle de Macron en demandant, par exemple, le monopole public sur le transport des voyageurs et du fret.
Dominique Negri
« Il faut construire une unité populaire et politique agissante en mettant au défi les forces politiques sur les réponses aux questions posées par les luttes »
Marie-Christine Burricand
« Il faut un parti beaucoup plus horizontal, des fonctions moins centralisées et des commissions élues par les communistes »
Frédéric Genevée.
« Une nouvelle plateforme numérique doit nous permettre d’être plus efficaces sur les réseaux sociaux et davantage en prise avec ce que les adhérents veulent faire de leur parti ».
Guillaume Roubaud-Quashie
« Nous avons longtemps adopté, avec tous les partis communistes, la conception léniniste de la révolution, elle n’est plus la nôtre, nous en avons une autre ».
Olivier Dartigolles
À propos de l’Union Soviétique: « un bilan globalement positif ? Pitié ! ».
Olivier Dartigolles
En ce qui concerne l’Union européenne, Ian Brossat se démarque de Jean-Luc Mélenchon en ne se disant «pas favorable au plan B et au repli national» et opte «pour une transformation de l’UE sans en sortir. »
Ian Brossat

Commentaire de lecteur “Mais il est où le parti de Lénine dans tout ça ?