L’U.M.’ Pen en marche, ou SARKOZY A DROITE DES LE PEN ! – par Aris

” Je veux dire à tous ceux qui ont fait le choix de voter pour le Front National que nous entendons leur exaspération, mais que ce parti, qui a le même programme économique que l’extrême-gauche, qui s’est félicité de l’élection du nouveau Gouvernement grec, d’extrême gauche, n’apportera aucune réponse à leurs difficultés, au contraire il les aggravera. Je confirme qu’il n’y aura aucun accord, local ou national, avec les dirigeants de ce parti. “. Dixit Nicolas Sarkozy. Discours du 22 mars 2015.

On savait Sarkozy capable de faire une retraite spirituelle dans le yacht d’un grand capitaliste-milliardaire, on le savait capable de mener la politique la plus réactionnaire depuis
Laval, on le savait capable de dire “Casse-toi pauvre con !” dans une fulgurance auto-prophétique, de vendre, très cher, son savoir-faire en matière de matraquage social anti-ouvrier
aux experts que sont les capitalistes du Qatar ou de Dubaï et d’avoir l’arrogante impudeur de revenir solliciter le suffrage des Français après cela.
Mais voilà que l’homme du discours de Grenoble, au racisme non dissimulé, l’homme du discours de Dakar, odieux pour les Africains, l’homme qui pioche sans vergogne dans les poubelles du FN
pour trouver son programme politique, l’homme qui chaque jour transforme l’UMP en U.M.’ Pen, l’homme de la forfaiture que fut le viol du Non populaire à la constitution européenne de mai 2005, l’homme de la fascisation et de l’Etat policier, vient nous expliquer au moyen…

1) d’un odieux abus de langage,

2) d’un crapuleux amalgame entre les fascistes et leurs plus constants ennemis, les communistes,

3) de trois mensonges par mot…

… que la vraie gauche anticapitaliste et anti-UE et le Front National c’est pareil !

En un mot, Sarkozy réussit l’inquiétant tour de force de prendre Marine Le Pen de droite.

Propagandiste d’une histoire pervertie en propagande digne de Goebbels, Sarkozy amalgame donc les héritiers des FTP aux descendants non repentis des miliciens ! Le vote du peuple grec (si inconséquent soit-il étant donné la complaisance de Syriza envers l’UE) contre les étrangleurs de la Troïka avec le vote FN.
Insulter est décidément une spécialité sarkozyenne.

Alors que la moitié de ses amis, de sa garde rapprochée est mise en examen,Sarkozy alias M. Bismuth, ferait mieux de se taire.