Les français sont intelligents. Ils comprennent le mépris de classe En Marche.

“Notre erreur est d’avoir probablement été trop intelligents, trop subtils…” Gilles Le Gendre député parisien chef du groupe à l’Assemblée Nationale

“Les cons ça ose tout c’est même à ça qu’on les reconnait” Les Tontons flingueurs Michel Audiard

Et nous sans aucun doute trop cons, trop grossiers.
Merci Monsieur le Marquis, président du groupe LREM à l’Assemblée nationale, Gilles Le Gendre. C’est sur Public Sénat que Monsieur le Marquis s’est ainsi exprimé pour expliquer le léger hiatus de perception que suscite la politique mise en œuvre et soutenue par le groupe majoritaire dont il est le président avec la plèbe des faubourgs et des rond-points.

Vos propos suintent le mépris et l’arrogance de classe. A tel point que face au déchaînement qu’ils ont provoqué, vous vous êtes senti obligé (un coup de téléphone du Roi ?) à vous excuser

Comme votre patron, un gobelin  qui se prend pour Jupiter, votre Majesté estime que vous n’avez pas su expliquer votre merveilleuse politique aux manants et aux gueux.
Il est vrai que ces analphabètes qui clopent et roulent en diesel (alors que le dernier modèle de Mercedes est si design et tendance), Gaulois réfractaires, incapables de traverser une rue pour trouver un boulot, sont totalement bouchés.
Ne soyons pas injustes, certains parmi les vôtres connaissent la détresse sociale. Ainsi le Baron Darmanin, ministre des Comptes publics, vient-il de montrer combien il comprend la colère des travailleurs pauvres :

“Nous devons comprendre ce que c’est de vivre avec 950 euros par mois quand les additions dans les restaurants parisiens tournent autour de 200 euros”.

Encore une remarque trop intelligente, trop subtile….

Et voilà que Vinci-Autoroutes vient d’annoncer que ”

les automobilistes qui n’ont pas pu s’acquitter de leur péage du fait des actions menées par les gilets jaunes, devront bien vouloir payer le péage correspondant à leurs trajets. On va prochainement écrire aux personnes que l’on a pu identifier.”.

Vinci est dirigé par Xavier Huillard qui touche un revenu 4,3 millions d’euros annuel tout en affirmant, sans doute à destination des imbéciles en manque de pédagogie, que “l’argent ne fait pas le bonheur du patron”. Qu’est ce que ça serait si c’était le cas….

Franchement avec des gens comme vous, Messieurs de la nouvelle aristocratie, il n’est même plus nécessaire d’être intelligent et subtil pour comprendre ce que vous êtes.
Mais comme il me reste un peu de ma bonne éducation je ne vais pas écrire le qualificatif qui me vient à l’esprit. Chacun complétera selon son humeur.

– 17 décembre 2018