LES DEUX DRAPEAUX, par Georges Gastaud

« Je suis un Rouge, un vrai de vrai ;

Je n’ai cure du tricolore ;

Et j’abandonne aux versaillais

Ce pays que, comme eux, j’abhorre.

 

Dédaigneux du Front populaire

Et des Francs-Tireurs partisans,

Qui arboraient les deux bannières,

Du temps passé suis méprisant.

 

Marseillaise et « produire en France »,

C’est bon pour les bouseux, les glands !

Esprit mondial, je me balance

De l’ouvrier, du paysan…

 

… Que le MEDEF transatlantique

Livre au déclassement ;

« L’Europ’ social’ », slogan magique

Suffit à mon contentement ;

 

Moi aussi, j’ai double drapeau

Et à l’étendard écarlate,

Sans la faucille et le marteau,

J’allie la bannière eurocrate !