Les Français de France l’avaient déjà rejeté, les Barcelonais n’en ont pas voulu, et maintenant les Français de l’étranger viennent de l’humilier en l’éliminant dès le premier tour de la législative. Le monde est vraiment trop injuste !
Pourtant, il en avait fait des efforts pour se faire adouber par l’oligarchie européenne: plus à droite que la droite quand il était « socialiste », plus français (pardon, plus « républicain » et « laïque » – sic) que Marine Le Pen quand il était Premier ministre de Hollande, plus royaliste et hispano-espagnol que n’importe quel Ibère quand il candidatait pour la mairie de Barcelone, plus macroniste même que Macron à partir du moment où ce dernier lui avait damé le pion dans son propre gouvernement…
Mais le pire c’est que peut-être, Manu va devoir TRAVAILLER pour la première fois de sa vie. Or l’âge de la retraite passera bientôt à 65 ans minimum, et avec toutes les décotes qu’il va se taper suite à ses migrations pendulaires entre Evry, Paris et Barcelone…
Toutefois s’il vient manifester avec nous contre le projet Macron sur les retraites, on peut parier qu’il sera très, très mal reçu dans les cortèges.
Allez savoir si même ses anciens subordonnés de la préfecture de Police ne se feront pas un plaisir de le gazer, de le nasser, voire de l’embarquer à son tour dans le pannier à salades!
Mais il survivra: il lui suffira de supprimer tous les miroirs de son appartement. Car eux aussi pourraient bien, à leur tour, renvoyer son image toute réflexion faite…