LA GIROUETTE AU PERCHOIR.

Les prospérités de la trahison c’est ainsi que l’on pourrait intituler la nomination de de Rugy comme président de l’Assemblée Nationale. La parole donnée et bafouée, les engagements publics outragés, décidément François de Rugy a toutes les qualités pour plaire au banquier-président.

Non content d’avoir cassé son parti EELV – trop “gauchiste” à son goût – pour pouvoir entrer dans le gouvernement Valls avec son compère en carriérisme J.-V. Placé, non content d’avoir pris une claque gigantesque à la primaire guignolesque du PS dont il ne respecta même pas la charte qu’il avait signé, ce recordman de l’arrivisme a senti le vent tourner et a choisi Macron juste à temps pour être aujourd’hui récompensé avec l’hôtel de Lassey, le plus brillant des Palais de la République.

Voilà Macron qui fait d’une girouette qui payait son assistante parlementaire moins que son assistant, donc d’un misogyne, dépourvu de tout honneur et piétinant ses propres engagements le troisième personnage de la République.

pour www.initiative-communiste.fr