ILS DEVIENNENT FOUS ! Et c’est bon signe….

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a accusé le 4 mai Jean-Luc Mélenchon d’user de «méthodes d’extrême-droite», dénonçant son «poujado-castrisme» à la veille de la manifestation pour «faire la fête à Macron» (le 5 mai à Paris, dans le quartier de l’Opéra).

«Oui, elle incite à la violence», a répondu le ministre sur la chaîne LCP, en réponse à une question sur la rhétorique de la France Insoumise. Et d’ajouter : «D’ailleurs je suis assez étonné que monsieur Mélenchon reprenne des méthodes de l’extrême-droite […] comme monsieur Ruffin parfois», a-t-il affirmé, en référence au député François Ruffin, initiateur avec l’économiste Frédéric Lordon de la manifestation du 5 mai à Paris.

«Je suis assez étonné qu’il y ait une sorte de transformation de poujado-castrisme de ce qui était, me semble-t-il, quelqu’un qui avait une voix respectée dans la République», a ajouté Gérald Darmanin, qui a assuré que Jean-Luc Mélenchon «[s’était tourné] vers un modèle vénézuélien qui empêche un petit peu d’avoir une discussion démocratique».

(source RT 4 mai)

Qui est Darmanin ?

Gérald Darmanin rejoint Christian Vanneste après sa condamnation en première instance pour ses propos sur l’homosexualité.

Darmanin suit Vanneste dans « la zone grise à la lisière de la droite et de l’extrême droite ». En 2005, il lui succède comme délégué de l’UMP dans la 10e circonscription du Nord. D’après l’universitaire Anne-Sophie Petitfils, il « procède à un travail de sélection implicite des adhérents les plus attachés à la personne du député » et, près de deux ans avant le premier tour des élections législatives de 2007, met en œuvre une stratégie qui « s’apparente à une forme de néo-clientélisme », consistant à « offrir des biens divisibles et [à] proposer des interventions personnelles à ses électeurs ». Selon la journaliste du Canard enchaîné Anne-Sophie Mercier, Darmanin adopte une position catholique traditionaliste, « tendance intégriste» et une position homophobe.

. Il collabore en 2008 au mensuel Politique magazine, organe de presse d’extrême-droite inspiré de Charles Maurras, lié à l’ Action Française et au mouvement Restauration nationale.

Après l’appel lancé par des associations de parents à retirer les enfants de l’école pour protester contre l’introduction de contenus inspirés de la “théorie du genre” il déclare : « La théorie du genre est une absurdité absolue. Il faut s’y opposer totalement »

Mairie de Tourcoing, ayant rétabli l’accès automobile au centre-ville, il déclare alors: « La voiture en soi n’est pas polluante »

(source Wikipédia)

Comme on le voit le modèle Franco ou Pinochet branche davantage Darmanin que Chavez et la démocratie vénézuélienne.

Que le droite extrême qui est bien présente au sein du gouvernement de Philippe-Macron se déchaîne, comme Macron lui-même, contre JLM est pour les progressistes  un encouragement à faire de la manif du 26 mai une réussite totale. Les militants du PRCF y veilleront au premier chef. Pas un seul ne manquera à l’appel….Et si Darmanin, fascisant, homophobe, misogyne, pollueur, européiste et macronien est contrarié, nous le supporterons….