honte à Anne Hidalgo, par FLOREAL

C’est dans le cadre de l’opération annuelle « Paris-Plage » qu’Anne Hidalgo, la maire « socialiste » de Paris, promeut benoîtement le jumelage de Paris avec Tel-Aviv, la capitale économique d’Israël.

Bien entendu, la figure de proue de la « gauche » bobo jure ses grands dieux que cette promo touristique de la « douceur de vivre » à Tel-Aviv n’a rien de politique…

Ben voyons ! Car ce n’est pas « politique », voyez-vous, si à Tel-Aviv la bourgeoisie libérale israélienne jouit de toutes les commodités de l’existence pendant qu’un Mur de l’apartheid enclave et morcèle les territoires palestiniens indûment enclavés et occupés. Pas « politique » si les Palestiniens sont privés d’eau par l’accaparement néocolonial de toutes les ressources aquifères de leur territoire ancestral. Pas « politique » si des colons israélien, installés dans les territoires occupés violation des résolutions de l’ONU, font griller des maisons arabes avec les nourrissons qui s’y trouvent, si Gaza n’est qu’une prison à ciel ouvert régulièrement agressée, bombardée, exterminée ; pas « politique » si les uns se font bronzer sur les plages pendant que d’autres, qui les ont précédés sur le même sol, sont contrôlés et humiliés vingt fois par jour par la soldatesque de Tsahal. Israël est en effet ce joyeux Etat « festif » où récemment, un fanatique religieux récidiviste a tué à l’arme blanche, sous l’œil indolent des policiers, une jeune Arabe qui participait à la Marche des Fiertés ! Bref, c’est en tout « apolitisme » qu’aux uns revient la « douceur de vivre », tandis qu’aux autres échoit l’horreur de mourir !

En réalité, Mme le Maire, vous êtes aussi « internationaliste » quand il s’agit de défendre les peuples opprimés que vous êtes la digne descendante de républicains espagnols quand vous vous pavanez devant Sa Majesté Juan Carlos de Bourbon et que vous êtes la digne héritière d’Etienne Marcel quand vous massacrez la langue française au profit du tout-anglais transatlantique (cf tout récemment le « hacking de l’Hôtel de ville, parrainé par vos soins).

Nous ne pouvons donc qu’approuver la légitime indignation de L’Humanité, la voix autorisée du PCF muté, quand ce journal dénonce à la Une votre promotion de Tel-Aviv, dont le vrai sens est de combattre la campagne BDS (qui invite à boycotter tout ce qui provient d’un Etat praticien de l’apartheid). Mais, chers rédacteurs de l’Huma-mutée, il faut alors pousser votre juste logique jusqu’au bout : si vous et vos amis écolos êtes vraiment sincères quand vous parlez de solidarité franco-palestinienne (et de soutien aux courageux Israéliens qui combattent la colonisation au risque de leur peau), que ne démissionnez-vous pas sur le champ de cette majorité municipale parisienne que vous avez fait élire en ralliant la liste Hidalgo dès le premier tour?

Elus parisiens du PCF et des Verts, boycottez, désinvestissez, suspendez votre participation indécente à cette majorité pseudo-progressiste qui n’est que le pseudopode parisien du très atlantique, euro-libéral et patronal gouvernement Hollande, et ce coup d’éclat fera mille fois plus pour la solidarité avec les peuples en lutte que toutes les proclamations de papier !