#Cuba : et le Che.  Par ARIS

 Un ami de mon fils vient de m’adresser cette stupéfiante citation.

Interrogé sur ce que partageraient Che Guevara et François Hollande, Thierry Mandon, secrétaire ’État,a fait la réponse suivante : « Peut-être la résistance? Quelle que soit la difficulté, on tient bon. Ça donne des révolutions à Cuba et une résistance hors du commun en France ».

Outre l’aspect franchement comique du propos, on peut se permettre quelques remarques politiques.

Diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris, consultant en stratégie d’entreprises et gestion des ressources humaines, reconnaissons que notre analyste n’a sans doute pas le parcours le plus adapté à la compréhension de la pensée et de l’action du Che. Sans sombrer dans un déterminisme vulgaire, on nous autorisera à penser que Sciences Po n’est pas franchement une pépinière de la pensée critique.

Autre aspect, le cynisme des individus qui se occupent les sommets de l’Etat. Oser la comparaison entre le Che et pour exploiter l’image positive du révolutionnaire latino-américain, il faut le faire ! Quand le cynisme est poussé à ces extrémités, on comprend mieux Jérôme Cahuzac jurant devant le Parlement qu’il ne détenait aucun compte dans une banque suisse…

Sur le fond, si j’ose dire, la « résistance » de F. à la pression amicale du MEDEF, de Merkel ou même d’une bande de …. « pigeons » et autres « bonnets rouges » (gros bonnets manipulant les petits !) est devenue légendaire dans notre pays. On donnait jadis des sobriquets aux rois. Hollande aurait eu droit, n’en doutons pas, à François le Mou, plutôt qu’à François Cœur de Lion…

Quant à la révolution cubaine, Mandon et ses amis n’ont eu de cesse de la calomnier, de la dénoncer, de l’insulter : le « Goulag tropical », les campagnes de Robert Ménard (déjà!) contre Cuba ou celle de Serge Raffi de l’Obs, celle de D. Leconte sur Arte, sans parler de Fabius dirigeant l’opération bien-pensante « Cuba si, Castro no »… Ces gens haïssent la Révolution cubaine, Fidel et le Che ; mais le prestige de l’île rebelle est tel qu’ils se camouflent mal… quand ils ne peuvent pas faire autrement.

Hollande, Fabius et autres Mandon ayant désormais l’autorisation de leur patron nord-américain d’aller à Cuba, ces VRP de Lagardère et des autres géants du CAC-40 se précipitent à Cuba espérant arriver avant la concurrence…Tant mieux pour Cuba socialiste – dont les dirigeants ne sont pas dupes ! – mais quelle honte pour nos caniches élyséens !

M. Mandon laissez donc la Résistance, la vraie, à ceux qui l’ont menée hier et qui la mènent encore aujourd’hui jusqu’à la toujours, comme le Che, inséparable de Fidel et de Raul. Et ne prononcez pas même pas le nom du Che que vos amis américains ont assassiné : vous n’êtes pas digne de le prononcer. Et cessez des comparaisons obscènes entre deux hommes que tout sépare, à commencer par le sentiment de leur dignité.