GUETTA C’EST PAS MOI ! par Georges Gastaud Interactivement dédié à Patco, à Miss Clark

Chaque matin,

Fait merveille sur France-Inter

En pourfendant les deux Le Pen :

Bobos du monde, soyons frères !

 

Mais quoi qu’en dise la Marine,

« Inter » c’est pas « Radio-Bolcho » :

Guetta, Legrand et la Charline

Détestent surtout les cocos !

 

Ne leur parlez pas de Lénine,

–          Au secours, le Goulag revient ! –

Quant à la patrie de Poutine,

Elle n’a jamais rien fait de bien !

 

Il faut envahir la Libye,

La Syrie, sauver l’Ukrainien…

Tant pis s’il est un peu nazi,

Parfois d’un mal peut naître un bien !

 

C’est pour notre bien qu’aux aurores,

nous circonvient :

PLUS de guerres, des blocus encoOOOOre,

PLUS d’Europe, Delors reviens !

 

La France, ce pays sinistre

« Même pas cap’ » de suivre Berlin,

Est trop anticapitaliste,

Dominiq’ Seux prêche au matin !

 

Le cheminot bloquant les voies,

L’aviateur occupant les pistes,

Accros aux acquis d’autrefois

Sont tous d’affreux corporatistes !

 

Macron, Valls, voilà la vraie gauche

Chère à Gattaz, à Angela !

Pragmatique, il y a trop d’embauche

Stable, mettons tout à plat !

 

Mais bientôt, comble d’insolence,

Pour pimenter ce gris morning,

Miss Pascale fait ses avances

A Pat Co devenu bling-bling !

 

De vos matinees conformists

Emaillées de franglais branché,

La Le Pen point ne s’en attriste :

C’est vers ell’ que vous rabattez !

 

Quand l’émission « interactive »

Enfin tend au peuple un micro,

C’est tout aussitôt qu’elle l’en prive :

Guetta garde le dernier mot !

 

Pendant ce temps le peuple geint :

Salaire, emploi, tout est en berne !

Qu’importe au bobo parisien,

« Come on ! » sur la radio moderne !