Après les “confidences” de François Hollande

Logo PRCF 320 320

DÉCLARATION du POLE DE RENAISSANCE COMMUNISTE EN FRANCE (PRCF)
Par Léon Landini, président du PRCF, et Georges Gastaud, porte-parole national.

Nouveau symptôme de la décomposition de la démocratie bourgeoise en France, un livre récemment publié relate les confidences plus ou moins décentes de M. Hollande. De plus en plus méprisé, le locataire à titre précaire de l’Élysée se lâche sur l’immigration et va jusqu’à insulter la justice accusée de « lâcheté ». Rappelons que le tandem Hollande/Valls tonnait encore il y a peu contre la CGT quand cette dernière (qui n’est pas en charge, que l’on sache, de la présidence de la République !) dénonçait, comme c’est son rôle de syndicat ouvrier opposé aux régressions sociales, les violences de la sacro-sainte « police républicaine » à l’encontre du mouvement populaire…

hollande gattaz medef psQu’un président en exercice ait consacré des centaines d’heures à des journalistes bien en cours pour, de nouveau, courtiser l’électorat réactionnaire, salir les valeurs progressistes, agresser la justice et violer ainsi la séparation constitutionnelle des pouvoirs, cela en dit long sur l’usure accélérée des chefs de file de cette Vème « République » agenouillée devant le MEDEF, l’UE et l’OTAN. Et cela reste vrai quoi que l’on pense par ailleurs de la nature de classe du système judiciaire en place.

D’autant que de son côté, l’ex-président Sarkozy est en graves difficultés en raison de ses multiples mises en examen.

Quant au « recours national » que prétend représenter le thatchérien Juppé, que la justice frappa d’inéligibilité et qui quitta le pouvoir au comble de l’impopularité à la fin des années 90, il en dit long sur l’impuissance du Parti Maastrichtien Unique (composé du PS et des LR) à offrir aux Français des perspectives d’avenir et des cadres capables de les incarner. Le fond des choses est que les frères ennemis du « PMU » euro-atlantique ne savent plus quoi faire pour renouer avec leur peuple excédé tant ils rampent devant le MEDEF et l’UE, dont ils ne sont que les proconsuls aussi insipides qu’autoritaires.

Bien entendu, l’ineptie des dirigeants actuels, sans parler de leur propension avérée à la forfaiture, ouvre un boulevard au FN et aux autres forces de l’ultra-droite, dont beaucoup sont tapies dans la « droite forte » des LR ou dans les rédactions faisandées du « Point », de « Valeurs actuelles », etc.

Alors que la Vème République décatie tend vers l’État policier en voie de fascisation, l’avenir appartient au monde du travail, seul capable d’assumer le renouveau national et l’élan vers la démocratie, la paix et le progrès social en portant les deux drapeaux issus de notre histoire révolutionnaire, le drapeau tricolore de la Révolution française et le drapeau rouge de la Commune.

Face à une grande bourgeoisie capitaliste incapable d’incarner la moindre parcelle d’esprit progressiste, la renaissance républicaine de notre pays passe par sa sortie par la porte à gauche de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et du capitalisme.

Pour avancer dans cette direction, le PRCF invite les communistes à rejoindre son combat pour reconstituer un vrai parti communiste affranchi de la tutelle du PS maastrichtien, du Parti de la Gauche Européenne et des autres institutions de la très dictatoriale UE du grand capital.

14 octobre 2016