À Benoît Hamon au sujet de la fascisation en cours...