Etudiants, besoin d’argent ? Vendez votre c** ! ou défendez vous avec les JRCF !

Le capitalisme est le seul régime vraiment totalitaire de l’histoire. Dire ça, ce n’est pas vulgaire polémique, mais simplement la vérité. Quel autre système est capable de faire autant main basse sur nos vies ? De nous influencer, voir contrôler, toute nos activités et relations, qu’elles soient politiques, culturelles, amicales, sexuelles ? Il n’y a pas un secteur de la vie où la logique du Capital ne s’immisce pas !

Nous en avons encore la preuve cette semaine avec ce camion publicitaire aux abords des facs : « Hey les étudiant(e)s ! Romantique, passion et pas de prêt étudiant. Sortez avec un Sugar Daddy ou Sugar Mama ». Le Sugar Daddy est un mot apparu il y a peu pour désigner un homme (ou femme si c’est une Mama) riche faisant appel à des très femmes ou très hommes pour rendre divers services. En réalité ce qui se cache derrière ces « divers services », ce sont des services sexuels comme le prouve plusieurs témoignages de « Sugar Babies » (et à vrai dire l’image accompagnant la pub est suffisamment explicite).

C’est donc ici de la prostitution déguisée auquel on a le droit, même si aucun juge français ne l’a déclaré pour l’instant *.

Arrivée juste après le phénomène #BalanceTonPorc, on ne peut pas dire que cette pub tombe à point. Mais si ce n’était que ça ! Nous sommes justes après la baisse des APL et l’annonce de l’entrée de la sélection à l’université ! Encore un peu d’effort et les riront jaune. Après les avoir appauvries, car rappelons-le, beaucoup d’ ne mangent pas à leurs faims, sautent des repas, travail à côté pour financer leurs études (46%), maintenant la bourgeoisie leur dit simplement de vendre leur corps pour financer leur vie.

Appauvrissement forcé d’un côté, prostitution auprès de la riche bourgeoisie de l’autre ; serions nous entrain de réinventer et d’accepter le droit de cuissage du XXIème siècle ? Que tous les Gattaz profitent des jeunes femmes pauvres ! Gloire au nouveau féodalisme !

Les étudiants doivent-ils accepter de se laisser traiter de la sorte ? Certainement pas !

Nous appelons à l’interdiction de cette pratique, et, car c’est la précarité étudiante qui la permet, nous proposons que le droit au logement soit inaliénable et que le caractère constitutionnel de ce droit soit réaffirmé et défendu, des soins gratuits pour les jeunes et au doublement des bourses.

Nous appelons aussi les étudiants à continuer le mouvement anti-Macron, de quelques manières que ce soit, aussi bien contre les ordonnances que contre les autres lois de son quinquennat !

Tous le pouvoir à la  !

Nous ne sommes pas de la chaire à patron !

Jeunes pour la Renaissance Communiste en France – – @PRCF_

source : http://jrcf.over-blog.org/2017/10/etudiants-besoin-d-argent-vendez-votre-c.html

*L’auteur de ces lignes n’en sais rien, mais il suppose que les juges ne l’ont pas encore qualifié ainsi car les « babies » offres effectivement d’autres services que le sexe. Toutefois elle reste principale.

Commentaire de lecteur “Etudiants, besoin d’argent ? Vendez votre c** ! ou défendez vous avec les JRCF !