Délocalisation de la City à Paris, spéculation immobilière, métropole anti populaire !

On se souvient qu’au lendemain du vote pour le BREXIT les principales voix des médias des miliardaires n’ont trouvé qu’une seule vertu à la sortie de l’UE du Royaume Uni, entre deux tempêtes d’imprécation contre ces travailleurs britanniques refusant d’écouter les chants de louanges chantés par la City à l’ultra libéralisme et à la concurrence libre et non faussée, celle du possible rapatriement de certaines activités de la place financière de Londres, vers le vieux continent. La concurrence étant lancée entre , Franckfort et Amsterdam. De quoi alimenter la sur les prix de l’ et justifier des priorités d’investissements pour les quartiers d’affaires, pas pour les quartiers ouvriers ! Et faire encore grimper les prix pour chasser définitivement aux marges de la nouvelle euro métropole du Grand Paris et hors de la ville de Paris, employés et salariés. Et réserver la ville, et les investissements, pour servir les banquiers et financier, traduisant géographiquement la main mise du Capital sur la capitale. Pendant que le régime Macron ne fait même plus semblant de mener une politique de la ville pour les quartiers et banlieues populaires, ce sont en effet des milliards financés par les impôts, le travail des ouvriers et employés qui vont financer les investissements en desserte entre aéroports, quartiers chics et d’affaires, qui sont au cœur du grand paris.


Brexit : le capitalisme parasitaire s’installe à Paris ! – JRCF

– 4 septembre 2018 – En conséquence du BREXIT, l’Autorité bancaire européenne, puis l’assureur américain Chubb*, ont décidé successivement de s’installer dans les quartiers de La Défense à Paris. Tous deux ont leur siège à Londres actuellement (siège européen pour Chubb)et tous deux décident que pour continuer à faire des affaires dans l’UE il faut se “délocaliser”. Si dans le premier cas, on estime à plus de 3500 le nombre d’emplois relocalisés en France, Chubb n’a quant à lui promis aucun nouvel emploi**.

Il ne s’agit guère des seules entreprises de service qui s’installe à la Défense, le quartier étant déjà fortement plébiscité, notamment par Amazon Web Service, Thales, la Société Générale, Aventis ou Saint-Gobain. Il faut dire que l’Etat met le paquet pour pouvoir ramener des entreprises : dans le quartier d’affaire on a mis des espaces de « convivialité », de l’animation, des événements culturels, etc. Tout pour attirer la main d’œuvre. Et comment oublier, à l’encontre des entreprises implantées au Royaume-Uni, la publicité « Tired of the fog ? Try the frogs ! » (Fatigué du brouillard ? Essayez les grenouilles!)

Oui, mais quels emplois ? Pour qui ?

Ce sont des entreprises tertiaires, du de service qualifié. Ces emplois ne seront donc accessibles qu’à une certaine bourgeoisie (haute et petite) diplômée.

Pendant que les entreprises parasitaires de service se développent en France et dans le Grand Paris, les usines, le travail productif est détruit, toutes délocalisés dans les pays de l’Est pour faire trimer les forçats de la faim. La France se transforme en pays « de grooms et de jardiniers » comme le disait un sinistre allemand.
Cela pose un problème supplémentaire, c’est que l’on modèle aussi Paris aux desiderata des entreprises et de leurs employés. Ainsi on construit des logements dits verts (seulement de nom) qui font monter les prix de l’immobilier et rendent plus difficile le maintien dans la capitale des classes populaire***. A terme, c’est la mort du Paris populaire et révolutionnaire vers lequel on s’achemine.

Nous, Pôle de Renaissance Communiste en France et Jeunes pour la Renaissance Communiste en France, exigeons le retour du « produire en France », donc la relocalisation de nos entreprises et de notre industrie. Nous exigeons aussi la nationalisation de celle-ci, les capitalistes s’étant montré incapable de s’en servir sans les détruire. Au vu de l’abus d’anglicisme de ses entreprises, nous souhaitons également sanctionner l’abus d’anglais, notamment dans le “marketing”.

A Londres comme à Paris, les capitalistes de l’UE désintègrent les nations et parasitent les peuples.

Au Royaume-Uni comme en France, c’est une sortie de l’UE PAR LA GAUCHE, par la voie progressiste, populaire et démocratique que nos pays doivent opérer pour que les peuples reprennent en main leur souveraineté !

Source : Site internet des JRCF – http://jrcf.over-blog.org/2018/09/brexit-le-capitalisme-parasitaire-s-installe-a-paris.html


*Chubb s’installera le 1er janvier 2019, l’Autorité bancaire européenne le 29 mars 2019.

** Nous connaissons tous le célèbre respect des patrons pour leur promesse quand il s’agit d’emplois…

*** Voire dans la Petite couronne !