Par Floréal
On respire : pour unir la gauche et en finir avec l’excès de candidatures déclarées depuis longtemps, il suffisait… d’en ajouter une au dernier moment !
C’est à quoi a pensé génialement Christiane Taubira, l’ex ministre de Hollande qui a tellement rassemblé la gauche sous Hollande qu’elle en a oublié a l’époque d’avoir un mot de soutien pour les manifestants syndicaux qui défendaient le Code du travail démoli par son gouvernement…
Mais les acquis sociaux, bien entendu, c’est ringard.
Tandis qu’une ex ministre en mal de vedettariat qui débarque in extremis dans une élection pour jouer les rédemptrices au prix d’un faux suspense, c’est le comble de la modernité…
Par ailleurs, ceux qui pensaient que Hollande ne pourrait pas se tenir tranquille jusqu’au premier tour et se faire enfin tout petit pour faire oublier son bilan dévastateur, ont évidemment gagné.
L’ex président s’est même très servi d’un parterre de lycéens pour tâter le terrain au sujet de sa  » candidature pas encore mais peut être ». Bravo aux enseignants qui lui auront servi ce mauvais brouet politicien….
La palme à Roussel qui a déclaré aujourd’hui :
« il n’est pas nécessaire d’être communiste pour voter pour moi ».
Et la réciproque vaut : on peut très bien être communiste et… ne pas voter pour lui…
D’autant qu’il ne prend même pas la peine de répondre aux militants franchement communistes du PRCF qui lui proposent une discussion: il a sans doute peur d’avoir trop de voix…