Soutien total aux Suez en lutte !

Non à la fusion Veolia/Suez!

Nationalisation de la gestion de l’eau!

Les salariés de Suez se sont massivement mis en grève ce mardi 8 septembre (avec des pics à 70% et même 100% dans certains secteurs) pour protester contre l’OPA déclenchée par Veolia, qui vise à racheter les participations d’ Engie dans Suez.

Ce rachat a pour unique but, comme toujours, de maximiser les profits et la rente des actionnaires.

D’ailleurs, il ne s’agirait pas à proprement parler d’une fusion. Les parts que possèderaient Veolia à la suite de l’OPA seraient immédiatement revendues à un fond de pension: Meridiam.

Pourquoi? Très simplement parce que si Veolia fusionne avec Suez, alors elle serait en situation de monopole et tomberait sous le coup de la loi contre les monopoles.

Il s’agit donc d’une opération stratégique, qui vise à maintenir une concurrence artificielle et fictive de façon à ce que Veolia puisse imposer ses prix partout en France sans que les collectivités puissent se tourner vers la « concurrence ».

Situation qui aboutira au démantèlement de Suez et donc à la suppression de milliers de postes, afin de réduire son influence sur le marché de l’eau et la maintenir sous respirateur artificiel et ainsi donner l’illusion juridique d’une « concurrence libre et non faussée » pourtant si chère à l’Union Européenne… mais uniquement quand il s’agit de torpiller les services publics nationalisés!

En plus de continuer à toujours plus démanteler les services publics du pays, cette opération aboutira à l’augmentation des prix de  l’eau pour l’ensemble de la population.

Il en va d’ailleurs de même d’ Engie, entreprise commerciale qui avait adopté ce nom à la suite des fusions de GDF et Suez, dont la logique est purement financière et qui n’aura donc aucun scrupule à revendre Suez au plus offrant et qui voit uniquement cette OPA comme une juteuse opération financière. De la même manière que cette gestion capitaliste n’a eu de cesse d’augmenter les prix du gaz et de l’eau assurant une belle rente aux actionnaires !

Aussi, cela nous rappelle la nécessité de la renationalisation de GDF, ce aussi bien concernant le réseau du gaz que de sa distribution. Il en va de même concernant EDF et de la reconstruction de l’entreprise publique qu’était EDF-GDF qui assurait à ses usagers à la fois les meilleurs réseaux de distribution du monde et le prix le plus bas et du gaz et de l’électricité !

En outre, ce montage est une tartufferie juridique comme seule le capitalisme sait en produire.

En effet, rappelons que la constitution actuellement en vigueur en France a pour préambule celui de la constitution de 1946 — rédigée dans le sillon du programme du conseil national de la résistance et que le PCF de Thorez avait très largement écrite, fort de sa position de premier parti de France — or, ce préambule proclame en son point 9: « Tout bien, toute entreprise, dont l’exploitation a ou acquiert les caractères d’un service public national ou d’un monopole de fait, doit devenir la propriété de la collectivité. ».

Ce type de montage juridique est donc une vaste blague à la lecture de cet article!

Comment ne pas voir dans ce rachat ni « un service public national », ni « un monopole de fait »!?

Mais voilà, « l’État de droit » est ainsi fait qu’il permet de réprimer gilets jaunes, syndicalistes et inspecteurs du travail mais pas les policiers racistes, les politiques corrompus et pas non plus d’interdire les monopoles capitalistes et encore moins de les nationaliser!

Dans ce contexte, le PRCF revendique la création d’un pôle public nationalisé de la gestion de l’eau sous contrôle ouvrier et apporte tout son soutien et exprime toute sa solidarité aux travailleurs de Suez en lutte!