Solidarité avec le parti communiste soudanais

Cher camarade,

 

Le Pôle de Renaissance Communiste en France exige la libération immédiate du camarade Alkhatieb secrétaire politique du Parti communiste soudanais ainsi que la cinquantaine de camarades, journalistes, militants et dirigeants arbitrairement détenus dont le camarade Siddig Yousif  du BP du PCS .

Les communistes français du PRCF n’oublient pas le grand dirigeant du Mouvement communiste international que fut Abdel Khaled Mahjoub ni les autres martyrs du PCS assassinés par comme le commandant el-Nour  livré à Numeiry par Kadhafi.
Nous sommes solidaires du Parti Communiste Soudanais et des forces progressistes du Soudan en bute à la répression.

 

Solidarité internationaliste avec le PCS !

Liberté pour nos camarades soudanais !

pour la Commission internationale,
son secrétaire Antoine Manessis.     18/01/2018

Dear comrade,

The Communist Renaissance Pole in France demands the immediate release of Comrade Alkhatieb political secretary of the Sudanese Communist Party as well as about fifty comrades, journalists, activists and leaders arbitrarily detained, including comrade Siddig Yousif of the PCS BP. The French Communists of the PRCF do not forget the great leader of the International Communist Movement that was Abdel Khaled Mahjoub
nor the other martyrs of the PCS assassinated by Numeiry as Commander el-Nour delivered to Numeiry by Gaddafi.

We stand in solidarity with the Sudanese Communist Party and the progressive forces of Sudan in the grip of repression. Internationalist solidarity with the PCS!

Freedom for our Sudanese comrades!

 

Appel commun des partis communistes et ouvriers pour la libération immédiate des dirigeants du PC Soudanais et de tous les détenus politiques et en solidarité avec les travailleurs du Soudan

Depuis plusieurs semaines, le Soudan connaît d’importantes manifestations contre le doublement du prix du pain, initiées par le Parti communiste Soudanais et les étudiants. La hausse du prix du pain fait suite à la décision du régime d’augmenter les tarifs des droits de douane et de confier les importations céréalières au secteur privé. Le régime islamiste répond aux manifestations par une répression brutale qui a fait plusieurs morts et blessés et par des arrestations politiques nombreuses. Le Parti Communiste Soudanais est le premier touché avec notamment l’arrestation de son Secrétaire Général, Mohamed Mokhtar Al-Khatib, ainsi que celle de plusieurs membres du Comité Central et de cadres dirigeants du Parti.

Dans une déclaration commune traduite ci-dessous, plusieurs partis communistes et ouvriers demandent la libération immédiate de tous les prisonniers politiques du pays et apportent leur soutien au Parti Communiste et à la lutte peuple Soudanais. – Traduction NK pour Solidarité Internationale PCF

Les partis communistes et ouvriers signataires de cette déclaration,  ont appris sur la base d’informations vérifiées que, ces derniers jours, le camarade Mohamed Mokhtar Al-Khatib,  Secrétaire Politique du Parti Communiste Soudanais, ainsi qu’un certain nombre de membres du Comité central et de cadres dirigeants du PC,  a été arrêté par les forces de sécurité du régime. Les dirigeants du Parti ont été attaqués à la suite d’une manifestation de masse réussie dans le centre de la capitale Khartoum, le mardi 16 janvier 2018, pour protester contre la hausse du prix du pain.

Nous croyons que la santé et la vie des détenus du Parti Communiste Soudanais sont en danger imminent.

Le régime dictatorial au Soudan a démontré qu’il recourra à l’usage de la force pour empêcher les manifestants pacifiques de mettre en pratique leurs droits constitutionnels de s’organiser et de participer aux manifestations pacifiques contre les politiques économiques du régime.

L’arrestation des dirigeants communistes du Soudan s’accompagne de la détention de dirigeants et de militants politiques de l’opposition et de la confiscation de journaux, dont Al-Midan, l’organe central du PCS.

Mohamed Mokhtar Al-Khatib, Secrétaire Général du Parti Communiste Soudanais

Les partis communistes et ouvriers co-signataires de cette déclaration expriment leur soutien et leur solidarité à la lutte du peuple et des travailleurs soudanais pour la paix, la démocratie et la justice sociale et demandent:

-La libération immédiate de tous les détenus politiques;

-La liberté pour le camarade Al-Khatib et pour les cadres dirigeants du PCS;

-Le respect des droits et libertés démocratiques du peuple;

-L’abolition des nouvelles mesures économiques introduites par le régime qui entraînera inévitablement la famine de la majorité du peuple soudanais.

 

Les parties qui signent l’appel commun :

  • Parti communiste d’Albanie

  • ​​​​Parti algérien pour la démocratie et le socialisme (PADS)

  • Parti communiste d’Australie

  • Parti du travail de Belgique (PTB)

  • Parti communiste de Grande-Bretagne

  • AKEL, Chypre

  • Parti communiste allemand

  • Parti communiste de Grèce

  • Parti ouvrier hongrois

  • Parti communiste irakien

  • Parti Tudeh d’Iran

  • Parti communiste d’Irlande

  • Parti communiste (Italie)

  • Parti communiste du Mexique

  • Parti communiste du Pakistan

  • Parti communiste paraguayen

  • Parti communiste des peuples d’Espagne (PCPE)

  • Parti communiste soudanais

  • Parti Communiste des États-Unis