Slogans dans les manifestations du 9 mars : [proposés par les JRCF pour réchauffer le climat social ]

  • slogans loi travailOn n’ négo-cie pas / Les salop’ ries / Retrait total / Du projet El Khom’ri !
  • C’est pas au patronat (variante : au MEDEF, à Bruxelles) / De fair’ la loi ! / La vraie démocratie / Elle est i-ci !
  • Loi Khom’ri / Rien à négocier ! / faut résister / jusqu’au re-trait !
  • Not’ dignité / C’est pas un marché ! / Retrait, retrait/ Rien à négocier !
  • Pour stopper / les projets dégueulass’s / Faut y aller tous ensemble / Et viv’ le combat d’ class’ !
  • TOUS ENSEMBLE A PARIS / CONTRE LA LOI EL KHOMRI
  • HOLLANDE / VALLS / TRAHISON –  VOUS ROULEZ POUR L’EUROP’ – DES GROS PATRONS !jrcf
  • Ouvriers, étudiants, enseignants, paysans / Tous ensemble / Et en même temps !
  • ILS DETRUISENT / TOUS NOS ACQUIS / TOUS ENSEMBL’ / BLOQUONS LEURS PROFITS !
  • Ce qui détruit / Notre pays / Ce sont pas nos acquis / C’est le tout-profit !
  • Goodyear, Gooyear, Goodyear ! / SOLIDAIRES! répondit  l’écho… // Air France, Air France, Air France ! / Résistance ! répondit l’écho…

BERCY MACRON (air des « charlots »)

Bercy Macron, Bercy Macron, / Quel plaisir d’être exploité par vous, / On va se battr’ comme des fous !

Bercy Macron, Bercy Macron,/ Sans chemise, sans pantalon, /Tu vas finir en caleçon !


Sur l’air du Chant des partisans (éventuellement version modernisée)

Ami entends-tu le vol noir de Maastricht sur la France / Ami entends-tu le cri sourd du travail, sa souffrance

Ohé, salarié, du public et du privé, faites alliance / Ohé travailleurs, l’heur’ du combat d’ class’ revient / Résistance !


SANS CHEMISE, SANS PANTALON ! / Ce soir, on va les virer / Sans chemise, sans pantalon —–  / C’est eux, qu’il faut licencier / tous ensemble, on va gagner !


Ah ça ira ! – Ah ça ira, ça ira, ça ira, la loi El Khomri à la lanterne / Ah ça ira, ça ira, ça ira / tous ces social-traitres on les pendra !

Sur l’air de la Carmagnole –

François Hollande avait promis (bis) / De s’attaquer au tout-profit (bis) / Mais il n’aime qu’Angela, Maastricht et l’ patronat !

Faut lutter tous ensemble / Et en même temps, et en même temps / A bas le capital / Et viv’ le mond’ du travail !