SECRÉTAIRE DE LA SECTION DE BULLY-LES-MINES DU PÔLE DE RENAISSANCE COMMUNISTE EN FRANCE, NOTRE CAMARADE JEAN-MICHEL PADOT VIENT DE MOURIR

Honneur à Jean-Michel Padot, notre camarade.

Ses proches viennent de nous informer de la mort brutale de Jean-Michel Padot, inlassable responsable des militants franchement communistes de Bully-les-Mines, décédé du à domicile dans sa 68ème année.


Invité il y a quelque temps à une réunion de la section de Lens du PRCF, Jean-Michel y avait fait montre, comme à l’ordinaire, de ses brillantes capacités d’analyse. Il n’avait pas caché cependant sa profonde tristesse à propos de la manière dont l’électorat bullygeois a évincé du conseil municipal, en 2020, la liste municipale Renaissance bullygeoise dont Jean-Michel était le chef de file.

Pour Jean-Michel, qui fut longtemps élu du PCF, quelque temps même adjoint au maire, avant de devenir le secrétaire de la section locale du PRCF et son élu , le service entièrement bénévole de Bully et de sa population ouvrière était en effet une raison de vivre…

Ancien dessinateur chez Massey-Ferguson, cégétiste et militant communiste intègre et combatif, Jean-Michel Padot a longtemps animé la section de Bully du Parti communiste français. Avec Muguette Hapiette, il était un élu communiste de terrain vigilant, portant, avec le journal local “Clarté” tous les combats pour les services publics, le produire en France, les acquis sociaux, la souveraineté nationale et aussi pour cette langue française qu’il défendait contre le tout-globish envahissant cher aux “élites”. 

Refusant la mutation social-démocrate du PCF, la section de Bully et son secrétaire ont rallié la Coordination communiste du PCF au cours des années 1990. La section du PCF a ensuite fait choix, à l’unanimité, de se transformer en section du PRCF peu après la fondation du Pôle. Jean-Michel est alors devenu, durant quelques années, le metteur en page du journal national du PRCF, Initiative communiste.

Il fut encore, au printemps dernier, le chef de file respecté de la Renaissance bullygeoise, avec des candidats communistes et non communistes, lors des dernières municipales. 

Frappé par le coronavirus, Jean-Michel est allé rejoindre sa vieille maman, qu’il avait accompagnée durant toute sa vieillesse avec dévouement. À ses frère et sœur, à ses camarades bullygeois qui étaient eux aussi sa famille, à tous ses camarades du bassin minier, je dis ici ma peine, ma sympathie, et celle de la direction départementale et nationale du PRCF. 

Georges Gastaud 

2 Commentaires de lecteur “SECRÉTAIRE DE LA SECTION DE BULLY-LES-MINES DU PÔLE DE RENAISSANCE COMMUNISTE EN FRANCE, NOTRE CAMARADE JEAN-MICHEL PADOT VIENT DE MOURIR