PRCF à la Fête de l’Humanité 2016 : demandez le programme. Annette Mateu répond aux questions d’IC !

programme fête de l'huma 2016Le PRCF sera à la fête de l’Huma 2016. comme chaque année. Casado, responsable du stand, vous donne en avant première ce qui se prépare.

L’été, c’est les vacances pour certains, mais c’est aussi une intense mobilisation militante pour préparer la rentrée. Et notamment ce rendez- vous populaire incontournable qu’est la fête de l’Huma. Initiative s’est entretenu avec Annette qui dirige l’équipe de militants du PRCF qui sont déjà sur le pont cet été pour préparer le stand du PRCF à la fête de l’Huma et son programme d’animations, d’échanges, de et de fête.

IC : L’année dernière, la présence du PRCF à la fête de l’Huma a été un vrai beau moment d’échange populaire. Y aura-t-il un stand du PRCF à la fête de l’Huma 2016 ? 

Bien sûr. On est d’ailleurs en pleine préparation. Logistique et moyens techniques, programme des débats, musiques, librairies, exposition. Comme les années précédentes on est déjà sur le pont et on sera là et prêts le vendredi 9 septembre 2016.

On ne manquerait pour rien au monde les échanges avec les milliers de travailleurs, de jeunes qui viennent chaque année participer à la plus grande fête populaire de France et même d’Europe.

plan simplifié fête huma sans noms de rueCette année, le stand du PRCF sera situé dans l’avenue Martin Luther King, au n°156. C’est à coté de la Grande Scène et du village du monde, au cœur de la fête

On a choisi un grand format, capable d’abriter les débats rassemblant au total des centaines de personnes que nous avons l’habitude d’accueillir dans de bonnes conditions.

On compte bien participer, avec le stand du PRCF à la fête de l’Huma, à donner le maximum d’énergie pour la rentrée sociale qui s’annonce très chaude.

 IC : Tu peux nous en dire plus sur le programme, sur les animations sur le stand du PRCF ?

Si nous participons à la fête de l’Huma, c’est pour parler de notre projet politique et des luttes en France et dans le monde. Nous militons pour les 4 sorties : Euro, Union Européenne, OTAN et Capitalisme.

Le samedi nous aurons 3 moments forts :

  •  Apéro-débat syndical : « Luttes et syndicalisme de classe »
  •   : « De l’Amérique latine à l’Europe, du Proche Orient à l’Afrique… le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes » ; avec en introduction un échange sur les conclusions du Tribunal International des Peuples qui vient de juger que les massacres anticommunistes de 1965 sont bien un génocide
  •  Point luttes, avec la projection du film « Liquidation » réalisé par Mourad Lafitte sur les 9 années de lutte des GOODYEAR, qui viendra en parler accompagné de Mickaël Wamen, leur porte-parole.

Le dimanche :

  • Débat sur la politique nationale et l’UE : « Des luttes sociales au FREXIT progressiste » ?

Il y aura aussi des concerts, comme les années précédentes.
Coffees and Cigarettes qui était déjà intervenu en 2014 et auquel le public avait réservé un très bon accueil, revient cette année. C’est un groupe qui évolue entre rock, hip-hop et chanson française sur fond de vidéo. On est prêt aussi à faire de la place à des artistes talentueux qui voudraient se faire connaître.

Et chacun pourra se restaurer sur place avec des menus simples et abordables, ou se rafraîchir avec les boissons proposées par le Bar ou concoctées par les jeunes des JRCF.


IC : La fête de l’Huma, c’est un gros boulot, chacun le sait, c’est aussi un important investissement matériel : comment peut on aider à réussir à nouveau la participation du PRCF à la fête de l’Huma 2016 ?

Annette Mateu : Financièrement, c’est un gros investissement et, comme chaque année, une souscription est lancée pour aider au financement du stand.

Oui, c’est une grosse logistique, surtout pour un stand politique comme celui du PRCF. Pour réussir cette fête, on va à nouveau mettre en place un espace de restauration et de buvette convivial, animé par les militants bénévoles du PRCF et des JRCF.  D’ailleurs dans les départements et en région parisienne, les ARC sont en train de mobiliser les camarades. Avis aux amateurs, plus on est nombreux, plus la fête est une expérience sympa pour tous, l’occasion de faire le plein d’énergie pour les luttes à venir.

IC : Et pour les camarades qui veulent venir sur le stand du PRCF à la fête de l’Huma ?

Ils peuvent dès maintenant se rapprocher de leur ARC pour organiser et faciliter les déplacements. Il ne faut pas trainer pour prendre les billets de train, pour faire remonter les besoins d’hébergement, que ce soit sur le stand ou en région parisienne, etc. On a des solutions pour aider tout le monde à venir. Bien sûr, il faut anticiper un peu et ne pas traîner à s’organiser. Je n’ai qu’un conseil à donner : venez nombreux, en famille et avec vos amis !


Venez nombreux du 9 au 11 septembre 2016 sur le stand du PRCF à la Fête de l’Huma à la Courneuve
N’oubliez pas que les billets d’entrées sont en prévente à tarif réduit auprès des militants communistes
Toutes les infos pratiques sur la fête sont en ligne sur http://fete.humanite.fr/

programme fête de l'huma 2016

2 Commentaires de lecteur “PRCF à la Fête de l’Humanité 2016 : demandez le programme. Annette Mateu répond aux questions d’IC !

  1. alain harrison
    24 août 2016 at 19:39

    Bonjour.

    Braveau pour votre participation et votre programme. Je suis du Québec.

    «« Meeting international : « De l’Amérique latine à l’Europe, du Proche Orient à l’Afrique… le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes » ; avec en introduction un échange sur les conclusions du Tribunal International des Peuples qui vient de juger que les massacres anticommunistes de 1965 sont bien un génocide »»

    Deux articles sur le dernier envoie de Bolivar Infos.
    Les actions coordonnées seront décisives en Amérique latine.

    Argentine: Une défaite pour la politique néolibérale du gouvernement
    Publié le 24 Août 2016 par Bolivar Infos
    Catégories : #Argentine, #économie, #Mauricio Macri
    par Guillermo Alvarado

    «« L’argument principal avancé est que l’exécutif a violé des dispositions de la Constitution de ce pays sud-américain. Celle-ci établi que même si le gouvernement a la faculté de modifier les prix de ces services, il doit auparavant réaliser toute une série de consultations publiques, ce qu’il n’a pas fait. »»
    http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/08/argentine-une-defaite-pour-la-politique-neoliberale-du-gouvernement.html

    Qui ne respecte pas la Constitution reconnu par toutes les nations. La cour suprême joue son rôle: la protection de la Constitution, qui au Venezuela est le fait d’un long débat et d’un “consensus”. Macri se croit au-dessus, tout comme Erdogan et Holande et cie.
    Les Peuples doivent élaborer leur Nouvelle Constitution point.

    Venezuela : Les collectifs révolutionnaires bolivariens avertissent la droite putschiste
    Publié le 24 Août 2016 par Bolivar Infos
    Catégories : #Venezuela, #Révolution Bolivarienne, #opposition vénézuélienne, #violences
    Resumen Latinoamericano/ 23 Août 2016.-
    traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

    «« Nous savons que le plus grand risque, c’est nous, les activistes et les leaders populaires, qui le courons puisque le bureaucrate corrompu, l’arriviste, les opportunistes et les dirigeants complices-complaisants fuiraient le pays pour profiter de leurs grandes richesses accumulées dans des paradis fiscaux. Nous respecterons seulement les directives de Maduro, de Diosdado et des FANB.

    Front Révolutionnaire Sergio Rodriguez »»
    http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/08/venezuela-les-collectifs-revolutionnaires-bolivariens-avertissent-la-droite-putschiste.html

    Ce que nous pouvons constater depuis 30 ans, le capitalisme réussit à nous maintenir dans la réaction.
    La débâcle en Grèce, la destruction des progrès au Moyen-Orient, la guerre économique contre les pays “progressiste” de l’Amérique Latine, ……., et la crise de 2008 le point tournant de l’emprise du capitalisme.

    Sur ce dernier point, un article de CADTM lumineux sur l’interrelation financière et ses implications dans la crise.
    Sans parler de ses interrelation avec les guerres limitées (à qui profite le crime?) et l’industrie-recherche militaro-industrielle (le nouvel état dans l’état de droit..e). Il y a d’excellent analyse sur ces points, qu’il faut reconduire avec méthode et systématiquement à point nommé, pour informer le plus grand nombre.

    Pour comprendre la «« mécanique du transfert de la crise financière (le plan d’affaire)»» au social.

    Qui sauve qui ?
    22 juin par Anouk Renaud
    «« Mais pourquoi les banques européennes achetaient tant de la dette grecque ?
    D’une part, parce qu’avec la déréglementation financière, investir dans la dette publique est considéré comme une prise de risque zéro et donc permet aux banques de prêter sans compter et sans prendre de risque… du moins en apparence. De cette façon les banques maintiennent de « bonnes notes » auprès des agences de notation |8|………
    En plus d’avoir servi à rembourser les banques européennes qui détenaient la dette publique grecque, l’argent des prêts de la Troïka a également permis de recapitaliser les banques grecques afin d’éviter qu’elles ne s’effondrent. Sauver les banques grecques permettait de sauver les banques européennes car elles possédaient des filiales de ses banques, avaient des parts dans leur capital et surtout leur avaient prêté beaucoup d’argent ! Et la crainte de l’effet domino ne s’arrêtait pas là, puisque les banques américaines étaient également très exposées vis-à-vis des banques européennes. Bref, il fallait sauver les banques grecques pour sauver le système bancaire……….
    L’artillerie lourde a donc été sortie non pas pour sauver la Grèce, mais les banques privées européennes, grecques y compris. D’ailleurs à y regarder de plus près, les nouveaux créanciers de la Grèce ne s’en cachent pas tellement… Le FMI est on ne peut plus clair à ce sujet, puisque en 2013 un de ces rapports admet que « repousser la restructuration de la dette offre une fenêtre aux créanciers privés pour réduire leur exposition et transférer leurs créances au secteur public » |16|. »»
    http://www.cadtm.org/Qui-sauve-qui,13640

    Aujourd’hui, nous sommes en mesure de démonter tous les coups bas du libéralisme dont l’ampleur est de l’ordre du Crime contre l’Humanité.

    Le libéralisme est notre problème d’ordre structurel, et non l’état dit providence dans lequel l’argent publique servait pour la santé et l’éducation. Nous devrions avoir la totale gratuité dans ces domaines, mais paradis fiscaux oblige…..
    L’état providence était un pas vers l’état Démocratique.
    Mais la finance a vite fait de remettre l’état de droit à l’avant, de son vrai nom l’état de droite privée, avec son système
    » juridique « .

    Aujourd’hui, avec un peu de recule nous pouvons conclure sur bien des choses et voir venir les pièges.
    Mais nous devons nous instruire sur quelques aspects centraux.
    La vision d’ensemble (faire les liens).
    Notre condition d’humain (le conditionnement-manipulation)
    Et le questionnement.
    Si chacun en a une vue d’ensemble, connaît la mécanique de la manipulation, nous passerons de la réaction à l’action. Mais pour cela il faut voir clairement comment nous-nous piégeons nous-mêmes dans la réaction.

    Le mouvement travailleur-citoyenne n’a pas d’autre choix que d’avancer à tous les niveaux: du concret à la psychologie, en passant par l’alphabétisation, il y a plus d’ an-alphabets qu’on le pense, et nous sommes au XXIe siècle, plein de promesses bidons du libéralisme qui a passé son temps à jouer de la main droite et de la main gauche et de ses politiques économiques d’ajustement sous l’oeil attendri des agences de notation (les AAA+).

    Il y a deux fondamentaux dont tout le reste dépend: le mode de revenu et le mode de production.
    Ou bien on suit la logique de la compétitivité, ou bien on entre dans l’action du coopératisme.
    Voir Venezuela infos wordpress, le pouls vivant d’un peuple.

    Krishnamurti: voir la vérité d’une chose.
    Un psy a dit que l’homme est prisonnier d’une enceinte plus solide que du béton, et c’est une idée.

  2. alain harrison
    24 août 2016 at 19:54

    Une chose à laquelle il faut réfléchir.

    Le changement de garde à L’ONU.
    Nous les peuples devons faire en sorte qu’il y est un changement de garde à l’ONU.
    Et même un changement de l’endroit du siège social de l’ONU.

    Et pourquoi pas dans l’un des pays les plus pauvres de la Terre: Haïti.
    Mais, avec une façon de faire que le Peuple Haïtien y gagne sur tous les plans.
    Pourquoi ?
    Parce que l’ONU est une organisation dont les infrastructure pourraient impulser une reconstruction d’Haïti.
    Mais ici, il faut bien concevoir avec la population Haïtienne.

    Haïti, comme le premier pays du nouveau monde.
    Il y a tant d’argent qui dort, vous savez où.

    Mais le changement de garde complet est prioritaire, mais concevoir avec le Peuple Haïtien dès maintenant.
    Ne plus attendre, les comités diplomatiques citoyennes-travailleurs.

    Nous devons commencer à concevoir les instances de droit citoyenne-travailleur, par les citoyennes pour les travailleurs pour le passage du vieux monde au nouveau monde.