Notre camarade Antoine BERTOLINI nous a quittés !

Antoine Bertolini à son domicile de Marseille, le 21 février 2017
 

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de notre camarade Antoine Bertolini de Marseille, survenu le mercredi 31 mars 2021 à Sausset les Pins, dans la résidence où il vivait depuis quelque temps. 

Né le 1 1922, il aurait fêté 99 ans dans quelques semaines, mais une mauvaise chute dont il ne s’est pas remis, l’a emporté.

Né dans une famille communiste qui avait hébergé des Républicains espagnols (sa mère était « porteuse de valises » pendant la seconde mondiale), il s’est engagé très jeune. Il avait 17 ans lorsqu’a éclaté la guerre.

Jusqu’à fin 1942, il est dans la Marine et se retrouve dans un camp de jeunesse de la Marine en Algérie. Il est enfermé au fort d’Estrées au cap Matifou pour insubordination et rébellion par les autorités vichyssoises, évidemment !

Libéré par les Américains qui prennent d’assaut le fort, il est envoyé au Caire pour rejoindre l’armée  de Montgomery

Le 17 juin 1943, le Transport de troupes, le YOMA, à bord duquel il se trouve et qui relie Le Caire, est torpillé. Le naufrage fait plusieurs centaines de victimes, mais Antoine s’en sort avec quelques autres passagers et est repêché par un navire de l’escadre.

Il rejoint alors la Marine gaulliste à Portsmouth et, après quelques faits de guerre, il participe au débarquement en Normandie à bord de la frégate l’Escarmouche en tant que bosco. Il finit la sur cette frégate.

Après la guerre, il restera dans la marine, mais ce sera dans la marine marchande où il fera carrière et deviendra officier. 

Autrefois membre du PCF, Antoine Bertolini a été adhérent du PRCF à Marseille. 

A plus de 90 ans, lors de la manifestation organisée par le Pôle à Paris, le 2 février 2013, pour célébrer le 70e anniversaire de la victoire de Stalingrad, il est venu de Marseille pour participer à cet événement unique en Europe. 

Tant qu’il a pu marcher, il est allé distribuer des tracts dans les immeubles de son quartier, en les mettant sous enveloppe pour être certain, disait-il, qu’ils parviendraient à leurs destinataires. 

Nous adressons, au nom du Pôle de Renaissance Communiste en France, nos sincères condoléances à ses fils, Gilbert et Marc, et à sa famille.


Antoine Bertolini était « bosco » sur la frégate Escarmouche qui participa au débarquement allié en Normandie en juin 1944