Non à la répression du mouvement populaire et de son expression .

LOGO-PRCF-120 du PRCF   22 novembre 2015.

Le PRCF s’associe à la protestation de la Coordination “Migrant(e)s: Bienvenue !” de solidarité avec les qui voulait manifester le 22 novembre à Paris et dont la manifestation est interdite dans le cadre de l’état d’urgence.

Il est évident que la (première) prorogation de l’état d’urgence votée par un parlement dénué de sens critique servira moins à traquer les terroristes ignobles (l’arsenal législatif pour les neutraliser existait déjà sans état d’urgence à perpétuité comme l’a prouvé l’action du RAID conduite entièrement à partir de cette législation) qu’à réprimer le mouvement populaire dans sa diversité.liberté j'écris ton nom

  • On ne défend pas les libertés en détruisant la libre expression de ceux qui sont en désaccord.
  • On ne défend par l’égalité en détruisant la protection sociale, le produire en France et les services publics.
  • On ne défend pas la fraternité en pratiquant une politique étrangère d’ingérence impérialiste et de soutien aux pires régimes intégristes du Golfe persique, sachant notamment que les énormes migrations forcées auxquelles nous assistons n’ont rien à voir avec une « invasion », contrairement à ce que clament l’UMP et le FN, et tout à voir avec la volonté des gouvernements impérialistes occidentaux de déstabiliser la Libye et la Syrie.

NDLR : En Belgique, la FGTB a été contraint de reporter une partie de ses actions de mobilisations de masses devant se tenir lundi contre la politique eurostéritaire du gouvernement belge, et ce en raison des mesures d’urgences mises en oeuvres….