Les vœux de Sarkozy et les nôtres

Il est content de lui, et finalement, il a de quoi. Mandaté par le haut patronat, par la banque et par leurs mentors européens et atlantiques, Sarkozy fait efficacement le sale boulot qui lui a été confié: détruire les acquis sociaux de 1945, araser l’idéologie des Lumières et les idéaux progressistes, casser la République, démolir la nation au nom de la “construction” européenne, déboulonner la langue française au profit du tout-anglais.

Et pourquoi se gênerait-il puisque sur le fond, le PS de DSK et les confédérations syndicales sont globalement d’accord sur les objectifs, sinon sur les formes et méthodes?

C’est pourquoi le PRCF vous souhaite de ne rien attendre de ces gens-là.

Construisons l’unité d’action des communistes, le front des syndicalistes de classe, le rassemblement des républicains. Et surtout, construisons le PRCF, l’organisation qui se bat le plus pour unir les vrais communistes et les vrais progressistes. Bonne année!