Le stand du PRCF dès le vendredi soir a été le centre d’un intense travail de contact et de discussion politique. Un tract commun a été diffusé en plusieurs lieux avec l’URCF pour appeler à sortir de l’Union européenne et pour condamner la criminalisation du communisme.

Malgré la tentative grossière de perturbation dont il a été l’objet de la part des mutants d’un stand voisin,

* qui ont passé tout leur dimanche matin à défendre l’euro au micro !, le débat du samedi  avec Jacques Nikonoff (sortie de l’UE ET de l’euro) a connu un grand succès politique et a ouvert des perspectives de travail commun avec le M’PEP. Les camarades du RCC ont assisté à ce meeting et nous ont demandé une rencontre,ce que nous avons évidemment accepté sur le champ avec des perspectives d’action communiste commune contre l’euro et l’UE. Les camarades de l’ARAC souhaitent également nous rencontrer en septembre.

Le meeting internationaliste du dimanche a marqué une nouvelle fois la reconnaissance internationale du PRCF avec la participation des communistes cubains, algériens, belges, grecs, et un message du PCPE d’Espagne ; nous avons pu développer davantage notre ligne politique devant ces partis. Les camarades cubains en particulier nous ont témoigné une éclatante fraternité. Le responsable du PADS a demandé qu’une rencontre rapide ait lieu entre nos organisations. Gilles Bachelier, militant gaulliste de gauche, Jean-Luc Pujo, des Clubs Penser la France, ainsi que plusieurs militants de Valmy sont venus au stand en proposant des perspectives d’action commune.

Mais par dessus tout, nous avons et de loin été la force qui, malgré ses moyens modestes, a porté sur la fête avec fermeté la bataille contre l’euro, au point que le stand de Paris XVème qui nous faisait face, et qui au départ multipliait les slogans sur la « remise sur rail » du PCF a ensuite renchéri sur nous pendant toute la fête sur la bataille contre l’euro. Tant mieux!

Nous avons par ailleurs accueilli le Comité internationaliste pour la solidarité de classe, ainsi que le COURRIEL, association progressiste de résistance au tout-anglais dont les tracts ont été bien accueillis.

Plusieurs adhésions au PRCF et à la JRCF ont été réalisées.
Un dernier mot pour se réjouir que les jeunes n’aient jamais été si nombreux à nos côtés.