Le PRCF condamne l’interdiction de facto par la préfecture de Paris d’une manifestation organisée par le POID

5 juin 2021 – Le POID vient d’informer les organisations ouvrières et démocratiques de l’interdiction de fait que la préfecture de police vient d’opposer, à la VEILLE de son déroulement (soit le 4 juin!), à la manifestation prévue par ce parti ce samedi 5 juin 2021 à Paris. 

Les “motifs” avancés par la préfecture de police pour justifier son interdit ne sont pas seulement inconsistants: en effet, le POID est connu pour fortement encadrer efficacement ses manifestations. Plus gravement encore, ces “motifs” d’interdiction de fait (la manifestation sera réduite à un rassemblement statique) sont si flous et si généraux qu’ils pourraient à l’avenir servir de précédent pour interdire n’importe quelle manifestation du mouvement ouvrier et démocratique! 

Après la récente interdiction, par la même préfecture de Paris, d’une manifestation de solidarité avec le peuple palestinien, sont ainsi confirmés la fascisation galopante de la France et le rôle d’aile marchante que joue la préfecture de police de Paris dans cette marche vers l’État policier. 

Cette attitude grossièrement antidémocratique, alors que la préfecture de Paris autorise des manifestations policières à deux pas de l’Assemblée nationale, manifestations auxquelles s’associe le ministre de l’Intérieur en violation de la séparation des pouvoirs, est indissociable des processus en cours d’arasement des acquis sociaux et d’euro-dislocation de la France. Manifestement, le pouvoir et son bras armé policier ont peur des oppositions populaires croissantes que la destruction maastrichtienne de la France ne peut manquer de faire grandir. 

Dans ces circonstances, sans avoir à se prononcer sur les objectifs et sur les formes de la manifestation organisée par le POID, le PRCF assure publiquement ses militants de sa solidarité antifasciste, républicaine et démocratique. 

Pour le PRCF, Fadi Kassem et Georges Gastaud, secrétaires nationaux.