Le Conseil d’État confirme l’annulation des municipales à Vénissieux …

« La préfecture commet une bourde, l’extrême droite magouille… et très logiquement, c’est la mairie franchement communiste de Vénissieux qui trinque ! ».

Le PRCF appelle à tout faire pour réélire la liste de Michelle PICARD qui se comporte en bastion de la classe ouvrière et de la République indivisible face à l’euro-métropolisation de la France.

 Le Conseil d’État confirme l’annulation des municipales à Vénissieux

Le Conseil d’État a confirmé aujourd’hui l’annulation des élections municipales de mars 2014 à Vénissieux (Rhône), en estimant que des irrégularités sur une liste d’extrême droite présente au second tour ont faussé les résultats du scrutin

Le tribunal administratif de Lyon, saisi par la préfecture du Rhône et le candidat de l’UMP à la mairie de Vénissieux, avait rendu une décision similaire en octobre, en prononçant l’inéligibilité des deux élus d’extrême droite au conseil municipal.

Le Conseil d’État, saisi en appel par quatre têtes de listes, n’a confirmé que l’inéligibilité du chef de file de la liste d’extrême droite “Vénissieux fait front”, Yvan Benedetti, ancien membre du Front national et ex-président de L’Oeuvre française, mouvement dissout à l’été 2013 par le ministère de l’Intérieur.

Au coeur de l’affaire, la présence sur la liste Benedetti de personnes candidates à leur insu. Le Conseil d’État a considéré que “cette manœuvre, compte tenu du nombre de voix obtenues par la liste +Vénissieux fait front+ et des écarts de voix entre les trois autres listes présentes au second tour, avait porté atteinte à la sincérité du scrutin dans son ensemble et justifiait l’annulation de l’intégralité des opérations électorales”, selon un communiqué.

Michèle Picard et le PCF sanctionnés par la bêtise de la Préfecture

“Mais rien, aucune irrégularité, aucune fraude ne m’est reprochée. Mon élection et celle de la liste que je conduisais « Rassembler les Vénissians et tenir le cap à gauche » est propre et n’aurait pas dû être contestée.” déclare Michèle Picard, maire PCF de Vénissieux dans une lettre adressée aux vénissians.

“Mais Monsieur Girard, refusant sa défaite, s’est engouffré dans la faille ouverte par Monsieur Benedetti pour remettre en cause votre vote. C’est un très mauvais coup porté à notre ville et à ses habitants. Le vote des Vénissians bafoué par la droite et l’extrême droite.”

source : http://www.editoweb.eu/nicolas_maury/Le-Conseil-d-Etat-confirme-l-annulation-des-municipales-a-Venissieux_a8878.html

 

Commentaire de lecteur “Le Conseil d’État confirme l’annulation des municipales à Vénissieux …

  1. 4 février 2015 at 23:54

    En général, les électeurs confirment leurs choix…c’est que je leur souhaite.