LA JEUNESSE POPULAIRE ET PROGRESSISTE DOIT FAIRE FRONT !

Rarement la France fut à ce point mobilisée, et aussi longtemps, pour défendre son héritage et ses conquêtes sociales contre un gouvernement qui applique, à la lettre et à la virgule près, les directives et recommandations du MEDEF et de l’UE en matière d’austérité, de coupes budgétaires et de contre-réformes destructrices n’ayant comme seul but que « de faire des économies », surtout sur le dos des travailleurs.

Et face à cette puissante offensive du Capital contre notre modèle social, contre notre république et notre démocratie, il faut une perspective politique. Il faut UNIR, non sur les bases nocives d’une « union de la gauche » vide de sens et de perspectives politiques autres que mettre le monde du travail à la remorque des euro-électoralistes du PS, d’EELV et autre Raphaël Glucksmann, mais bien sur des bases progressistes et patriotiques, tournées contre Macron, le MEDEF et l’UE et travaillant à mettre le monde du travail « au centre de la vie nationale » comme y invitait le programme du CNR en 1945. Cela est de plus en plus à notre portée.
 

Jeunes travailleurs salariés, au chômage, étudiants et apprentis, vous ne pouvez passer outre ce qui se passe au prétexte que cela ne vous regarde pas. Concernant la contre-réforme des retraites qui catalyse aujourd’hui la colère du peuple, si notre temps de retraite est encore lointain, son financement et tout ce que cela implique regarde déjà nombre d’entre nous qui sommes depuis plusieurs années déjà sur le marché du travail. Sans parler de nos parents qui eux se voient chaque décennie devoir travailler plus pour gagner moins.
 

Mais il serait injuste de blâmer une partie de notre jeunesse pour son défaitisme. Il est temps pour nous et il nous incombe, jeunes Français et Françaises communistes, progressistes, féministes et écologistes conséquents et patriotes antifascistes authentiques, que nous donnions, tous ensemble et en même temps, le souffle nécessaire aux organisations citoyennes et de travailleurs pour construire, avec nos aînés, un rapport de forces politique gagnant centré sur le monde du travail, mettant sans réserve la question de la sortie de l’UE (du FREXIT progressiste) sur la table et affirmant la construction d’une France indépendante, fraternelle et heureuse, afin d’engager un maximum de jeunes et de moins jeunes dans la bataille et afin d’éviter un second tour de malheur Macron-LePen pour les prochaines élections présidentielles !…

Gilliat – JRCF

http://jrcf.over-blog.org/2020/02/la-jeunesse-populaire-et-progressiste-doit-faire-front.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.