Le rouge et le tricolore se sont mêlés parmi l’assistance.

Une cérémonie a eu lieu mercredi matin pour les résistants Auguste Delaune et Jean Fresnel, tués le 27 juillet 1943.

Bravo aux camarades du mans pour leurs actions.

Bravo aux camarades de la Sarthe! …

Dans le cadre de notre combat pour la mémoire , de nos camarades  Résistant-e-s : contre le changement du nom de la « rue des victimes du nazisme » ( maison de la gestapo de Le Mans ) , à la « rue des résistants internés » ( ancienne prison des archives départementales ou furent torturé-e-s nos camarades avant leur déportation ) ou nous avions pu effectuer deux dépots de gerbes au nom du PRCF: nous sommes allé-e-s a 8  avec nos drapeaux frappés de la faucille et du marteau , les drapeaux du PRCF et le drapeau tricolore. Nous nous attendions à un accrochage avec le « Comité du souvenir pont de coëffort Voves-Chateaubriant » , au contraire , beaucoup sont venus nous saluer et  admirer nos drapeaux , et surtout la présence de jeunes a impressionné les personnes présentes , nous sommes arrivé-e-s en groupe par la rue de coëffort, drapeau au vent !

Un journaliste de « Ouest France » était présent , il n’est pas venu a notre rencontre ,nous avions même pensé qu’il nous avait délibérément ignoré, mais la surprise fut a la lecture de la presse ce matin, le PRCF  a marqué les esprits  .

Vous  souhaitant une aussi bonne lecture de l’article que nous , recevez Camarades l’expression de nos salutations fraternelles  .

Patricia-David

PRCF de la Sarthe

____________________________________________________

Source de l’article : Journal Ouest-France du jeudi 28 juillet 2011 / Edition: Le Mans Sarthe Nord – Rubriques : Le Mans

Une quarantaine de personnes s’est réunie mercredi sous le pont Coeffort. Pour la première fois, la cérémonie s’est déroulée sans aucun survivant direct des événements. Maurice Beaulaton, décédé le 10 mai dernier, était l’un des derniers frères d’armes d’Auguste Delaune et Jean Fresnel, commémoré ici sous son pseudonyme de résistant, Gaston. Mais ces deux figures de la résistance communistes inspirent encore beaucoup d’admiration.

Des anciens combattants membres de l’Ancac (Association nationale des cheminots anciens combattants) et de l’Arac (Association républicaine des anciens combattants et victimes de guerre) portaient les drapeaux tricolores aux côtés de jeunes militants du PRCF (Pôle de renaissance communiste en France), avec des drapeaux rouges.

Alain Blanchard, responsable manceau de l’Amicale de Châteaubriant, qui entretient la mémoire de résistants et déportés communistes, a évoqué l’actualité récente et invité à perpétuer l’esprit de résistance : « Les discours de haine raciste enfièvrent aisément les esprits faibles qui rêvent de pouvoirs forts. Même nouvelle, la bête reste immonde ! »

Le maire adjoint du Mans, Claude Jean, a lui aussi donné sens à cette cérémonie en rappelant les récents événements. « À l’heure où des discours effrayants ressurgissent, suite aux attentats en Norvège, il est important de rappeler qu’on doit se battre pour nos valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité, et que beaucoup d’hommes et de femmes y ont laissé leur vie. »