Disparition de notre camarade Henri Alleg

A l’occasion du décès d’Henri Alleg, communiqué du PRCF

HENRI ALLEGNous apprenons avec beaucoup de tristesse le décès de notre camarade Henri Alleg, membre du comité national de parrainage du Pôle de Renaissance Communiste en France, président d’honneur du Comité Internationaliste pour la Solidarité de Classe (ex-Comité Honecker), écrivain et journaliste communiste, ancien directeur d’Alger Républicain et ancien secrétaire général de L’Humanité, militant de la solidarité de classe avec les communistes persécutés dans les ex-pays socialistes, compagnon de Maurice Audin et héros de la lutte anticoloniale en Algérie.

Henri fut aussi une figure des lettres françaises et un éclaireur de la conscience universelle dans la grande tradition de Voltaire et de Zola : son livre bouleversant La Question, le récit poignant préfacé par Sartre qui dénonça l’usage systématique de la torture en Algérie par l’armée coloniale, a beaucoup fait pour mobiliser contre la « sale guerre » : l’indépendance du peuple algérien et l’honneur du peuple français doivent beaucoup à cet homme modeste, souriant, mais inflexible sur ses hautes convictions humanistes.

Henri fut par ailleurs de tous les combat en France et dans le monde pour le progrès social, l’émancipation des peuples, la paix et le socialisme. Alors que tant d’autres hurlaient avec les loups lors de la chute de l’URSS, Henri écrivit Le grand bond en arrière, qui dénonçait faits à l’appui la terrible régression qu’a constituée la restauration du capitalisme le plus barbare dans les pays de l’ex-camp socialiste.

Nous rendrons ultérieurement hommage à ce lutteur hors pair qui était aussi un défenseur fidèle du marxisme-léninisme et de l’internationalisme prolétarien, ce qui lui valut, aux côtés de Georges Hage, de Rémy Auchedé et de Georges Gastaud, d’animer l’opposition communiste à la « mutation » (en réalité, à la dénaturation) du PCF dans le cadre de la première Coordination communiste, puis dans le cadre du Comité national d’unité des communistes (CNUC), puis de la Coordination des Militants Communistes du PCF.

Pour l’heure, l’émotion nous étreint quand nous repensons avant tout à cet homme fraternel, toujours aidant, souriant et plein d’humour, qui rejoint dans notre souvenir Gilberte, son épouse disparue – elle aussi engagée avec détermination dans la lutte contre le colonialisme et pour la continuité du vrai parti communiste.

A ses fils et à toute sa famille, à tous les camarades communistes membres du PRCF et/ou du PCF, à tous les communistes et patriotes algériens, à tous les membres du CISC, à tous ses amis et camarades de France et de l’étranger, nous exprimons notre profonde sympathie et notre grand chagrin.

  • Georges Hage, ancien député, président d’honneur du PRCF
  • Jean-Pierre Hemmen, vice-président du PRCF, directeur politique d’Etincelles.
  • Désiré Marle, prêtre-ouvrier, président du CISC
  • Léon Landini, président de Carmagnole-Liberté (ex-FTP-MOI), président du PRCF
  • Vincent Flament, rédacteur-en-chef de « Solidarité de classe »
  • Pierre Pranchère, vice-président du PRCF
  • Georges Gastaud, secrétaire national du PRCF
  • Daniel Antonini, secrétaire de la commission internationale du PRCF
  • Antoine Manessis, responsable du PRCF aux actions unitaires
  • Madeleine Dupont, trésorière du CISC
  • Odile Hage, secrétaire de la section de Douai du PCF

 

Notre camarade Hassen BOUABDELLAH  a réalisé une vidéo lors du dernier hommage à notre camarade Henti Alleg.

2 Commentaires de lecteur “Disparition de notre camarade Henri Alleg

  1. COTTY
    19 juillet 2013 at 11:06

    Un admirable combattant vient de disparaitre, honneur à ce communiste internationaliste qui resta toujours fidèle a son idéal! et lutta dès les premières heures pour la noble cause du Peuple Agérien!
    Il refusa de hurler avec les loups lors de l’effondrement du bloc socialiste en premier lieu l’URSS!!
    Cet homme modeste que j’ai eu l’honneur de cotoyer m’a laissé le souvenir d’un homme dont les convictions étaient infiniment respectables! Henri nous perpétuerons ton souvenir et ferons que le capitalisme soit détruit de notre planète Terre.Salutations fraternelles communistes. jean-Louis Cotty

  2. Elisabeth Peeters
    19 juillet 2013 at 16:07

    Très touchée par le décès de Henri Alleg, il restera toujours vivant dans notre coeur, un modèle de militance et de courage pour chaque communiste aujourd’hui et à l’avenir.
    Je présente à tous nos camarades français mes sincères condoléances.
    (c’est par “l’Humanité” de ce matin que j’ai appris la triste nouvelle)