ELECTIONS DEPARTEMENTALES – Communiqué de la C.E. du PRCF

11 Janvier 2015

SE SAISIR DES LOCALES POUR COMBATTRE LA CONTRE-RÉFORME TERRITORIALE VALLS-M.E.D.E.F.-U.E.

prcf_logoLes élections locales du printemps 2015 ne peuvent laisser indifférents les militants franchement communistes et franchement républicains du . 

Alors que MM. Hollande et Valls, dociles proconsuls de l’UE et exécutants serviles du MEDEF, multiplient les agressions contre les acquis populaires (« pacte de responsabilité », « loi Macron », rabot sur les services publics et les budgets sociaux, privatisation rampante d’EDF et de la SNCF, blocage des salaires et des pensions, casse de la Sécu, abandon d’Alstom au capital américain, fin des « seuils sociaux », etc.) et les interventions de nature impérialistes à l’étranger (Proche-Orient, Afrique, Ukraine…), les communistes doivent se saisir du calendrier électoral pour expliquer aux travailleurs que le « dialogue social » proposé par le pouvoir et par les directions syndicales euro-alignées n’est qu’un leurre dangereux :  seul le combat de classe peut stopper l’offensive du MEDEF et de la réaction contre les conquêtes sociales, la souveraineté nationale et les libertés syndicales et démocratiques.

6236310-9317956Face aux mensonges qui paralysent la « gauche » établie (« Europe sociale, démocratique et pacifique », « guerres pour les droits de l’homme », « euro au service de la croissance »…), le PRCF appelle à unir les communistes, à fédérer les syndicalistes qui préfèrent la lutte des classes à la lutte des places, à rassembler les patriotes républicains également opposés à l’UMPS et à l’U.M.’ Pen en gestation, à construire un Front antifasciste, patriotique et progressiste pour sortir la France du mouroir de l’euro, de l’UE atlantique et du système capitaliste de plus en plus rétrograde, belliciste et fascisant.

Il faut cependant noter que le cadre institutionnel mis en place de concert par le PS et par l’UMP pour redécouper les cantons interdit radicalement que le PRCF les cautionne en présentant partout des candidats. En effet, le redécoupage territorial détruit méthodiquement les cantons à taille humaine, il « noie » délibérément les cantons à tradition ouvrière et communiste, et son vrai but est de faire cautionner par le peuple la suppression de fait des départements, la réduction à rien du pouvoir des communes, la mise en place de « Länder » et d’euro-métropoles détruisant la République une et indivisible et taillées sur mesure pour le grand capital. Il serait donc logique de boycotter ces élections qui ne sont qu’une manière d’ajuster les collectivités territoriales héritées de 1789 à la « reconfiguration des territoires » exigée par le MEDEF dans le cadre des « Etats-Unis d’Europe » intégrés à l’ « Union transatlantique » (manifeste du MEDEF, décembre 2011).

Affiche UE casse FRANCELe PRCF laissera cependant ses ARC libres de présenter ici ou là des candidats là où cela pourrait être utile pour promouvoir les idées de lutte sur les bases indiquées ci-dessus, tout en indiquant clairement que le scrutin est foncièrement antidémocratique et que le combat principal reste, et de loin, l’action de classe et de masse pour changer la société.

Le PRCF ne pratiquera pas le nihilisme à l’égard des élus communistes ou progressistes qui, à l’exclusion de tous ceux qui cautionnent le gouvernement actuel, ont montré par une attitude constante de soutien aux luttes, d’opposition à l’euro-austérité et aux guerres, de défense de la souveraineté nationale, des libertés démocratiques, qu’ils sont des points d’appui pour le mouvement populaire et les résistances civiques, linguistiques (refus du tout-anglais et de la Charte européenne des langues, défense des communes et des départements contre les métropoles et les euro-régions, refus des guerres impérialistes, du Traité de Lisbonne et des traités supranationaux). Il reviendra, au cas par cas, aux ARC du PRCF de rencontrer ces élus et de les soutenir sur la base d’un dialogue respectueux. En particulier, il conviendra de demander à ces élus sortants s’ils comptent appeler à la manifestation que les communistes radicalement euro-critiques organiseront sans doute en mai prochain avec d’autres progressistes et patriotes pour appeler le mouvement populaire à sortir la France de l’UE atlantique, antisociale, fascisante et supranationale.

affiche du PRCF de 2005 pour le non à toute constitution européenne

affiche du PRCF de 2005 pour le non à toute constitution européenne

Au second tour, sans cautionner en rien les candidats UMP ou PS, les militants du PRCF appelleront les électeurs populaires à ne donner aucune voix au FN dont les dirigeants légitiment la torture et se disent prêts à gouverner sous la présidence de Hollande pour « reprendre en main » le pays (Alliot) sans remettre réellement en cause l’appartenance de la France à l’UE, à la zone euro et à l’OTAN.

_______________________________________

Laurent NARDI (photo DL)

Dans le cadre des des 22 et 29 mars 2015, nous publions le de presse de Laurent NARDI, ancien maire-adjoint de Passy, militant du PRCF 74.

Lors des élections de 2011 dans le de Saint-Gervais les Bains, Laurent NARDI a obtenu 9.43% des voix et 14% sur sa commune de Passy, arrivant en tête des 4 candidats se réclamant de la « gauche ». Aux municipales de 2014 à Passy (12000 habitants), la liste qu’il conduisait obtenait 15% malgré la présence de six listes et arrivait en tête dans les bureaux de vote populaires. Maintenue au 2è tour la liste obtient deux élus.

Son communiqué :

Régulièrement interrogé sur une éventuelle candidature aux prochaines élections départementales, je veux informer que je ne serai pas candidat à ces élections.

Tout d’abord pour des raisons familiales. Ensuite parce que je suis en opposition avec la réforme territoriale imposée par le gouvernement. Dans ce cadre, le redécoupage des cantons s’apparente à une nouvelle combine entre le PS et la droite pour se tailler des cantons sur mesure et maintenir leur pouvoir. C’est le cas pour notre canton. Au-delà de ces élections, ce qui importe c’est de changer profondément les choses, à Passy, en France et dans le monde. Il faut sortir du capitalisme destructeur. C’est ce combat que je mène, en particulier à Passy, au conseil municipal et surtout au côté des Passerands en portant les valeurs qui sont les miennes : égalité sociale, droits des travailleurs, nationalisation des secteurs clés de l’économie et développement du service public, défense de l’environnement, défense de l’indépendance nationale passant par le retrait de l’Union Européenne et de l’Euro…

 Laurent NARDI

http://www.ledauphine.com/actualite/2015/01/29/laurent-nardi-n-est-pas-candidat-aux-elections-departementales

Commentaire de lecteur “ELECTIONS DEPARTEMENTALES – Communiqué de la C.E. du PRCF