Dynamique rouge et tricolore: ça commence à se voir !

Malgré les conditions sanitaires, les militants du PRCF et des JRCF sont partout à pied-d’oeuvre en France, multipliant autour de Fadi Kassem, porteur de l’alternative rouge-tricolore au titre du PRCF, les affichages, les tractages, les prises de parole, les vidéos explicatives, les propositions de mesures d’urgence, sans oublier le dialogue politique et militant tous azimuts avec des syndicalistes de classe et avec des militants politiques communistes et non communistes. 

Il est vrai que la perspective de retrouver au second tour de 2022 le lugubre duel/duo Macron/Le Pen, le premier faisant assaut de xénophobie et de mesures liberticides, et la seconde multipliant les génuflexions devant l’euro et l’UE, heurte de front nombre de citoyens qui voient leur pays sombrer dans le déclin économique, culturel et social. Vrai également que nombre d’électeurs du PCF et de la France insoumise se demandent comment les candidats annoncés par ces deux forces vont pouvoir demain porter une alternative « anticapitaliste » ou, s’agissant de Mélenchon, « indépendantiste », alors même qu’aux prochaines régionales, ces deux forces se réclamant de la « rupture » ont déjà accepté de jouer les forces d’appoint d’Europe-Écologie-les-Verts, le parti le plus euro-fédéraliste, antirépublicain et anticommuniste de la « gauche » établie…


Il ne s’agit pas dans cette affaire de ce que pense le PRCF mais de la RÉALITÉ POLITIQUE LA PLUS INCONTOURNABLE: face à une politique destructive qui conjugue fascisation politique (marche à l’État policier et au racisme d’État notamment) et euro-dislocation du pays sur tous les terrains (industrie, services publics, paupérisation galopante des couches populaires, langue française sacrifiée au tout-anglais cher à l’UE, etc.), il n’y a pas trente-six manières de s’en sortir: il faut sortir de l’UE par la porte à gauche; et pour cela, il faut au plus tôt, avec des droits importants pour les salariés, les secteurs-clés de l’économie et mettre en place une nouvelle démocratie centrée sur le monde de travail dans la perspective du socialisme pour notre pays. 


Comme on ne peut pas éternellement cacher que deux et deux font quatre, tout cela commence à se savoir. Comptez sur le PRCF, qui fait actuellement de nombreuses adhésions de jeunes, pour faire grandir cette exigence vitale. Et surtout, n’attendez pas que MM. Roussel et Mélenchon aient rompu avec le PS et EELV pour nous aider à reconstruire, par l’action et la proposition, un PARTI COMMUNISTE DE COMBAT.